L'OL ne s'arrête plus

  • A
  • A
L'OL ne s'arrête plus
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Lyon s'est imposé face à Nice lors de la 26e journée (2-0).

LIGUE 1 - Lyon s'est imposé face à Nice lors de la 26e journée (2-0). Vingt-six ans que l'OGC Nice n'avait plus gagné à Gerland... et la malédiction qui touche les Aiglons en terre lyonnaise depuis le 20 avril 1973 n'a pas été brisée, samedi, à l'occasion de la 26e journée de Ligue 1. Invaincu depuis la fin janvier, l'Olympique lyonnais ne s'est pas privé d'un nouveau succès (2-0), le quatrième d'affilée toutes compétitions confondues, face à des Niçois (17e) toujours hantés par le spectre de la relégation après un sursaut d'orgueil face à Lorient le week-end passé (1-0). Balayée par un vent capricieux, la pelouse de Gerland devient rapidement le théâtre d'un spectacle à sens unique, celui des Lyonnais. Une domination sans conteste qui trouve sa conclusion dès la 10e minute de jeu. Sur un centre de Pjanic, oublié de la défense niçoise côté droit, Lisandro Lopez inscrit, à bout portant, son onzième but en championnat cette saison (1-0). Et le duo rhodanien n'en finit pas de s'illustrer face au but d'Ospina (18e). Face à une défense volontiers statique et gênée par les rafales de vent, les offensives olympiennes ne rencontrent aucune opposition si ce n'est un certain manque de réalisme comme sur cette frappe mal léchée de Bastos (29e). Une faiblesse qui n'offre aux hommes de Claude Puel qu'un maigre avantage au score à la pause. Très peu en vue lors de la première période, Loïc Rémy se rapelle au bon souvenir de son ancien club au retour des vestiaires. Face à l'international français - de nouveau appelé par Raymond Domenech pour affronter l'Espagne en amical le 3 mars prochain, Lloris ne se laisse toutefois pas surprendre (46e). Nice, vent dans le dos, paraît alors porté par un nouveau souffle trop faible toutefois pour renverser les positions lyonnaises jusqu'à une frappe éclair de Ben Saada déviée du bout des doigts par le portier rhodanien (76e). Laissant finalement passer leur chance, les Aiglons tremblent sur un coup de tête de Gomis de bien peu hors-cadre (89e). Une échéance seulement repoussée, le Lyonnais obligeant Apam à tromper son propre gardien (90e + 2, 2-0). L'OL, provisoirement troisième, revient ainsi à deux points du leader bordelais (deux rencontres en moins) dont le match au Mans, prévu dimanche, a été reporté en raison de mauvaises conditions météorologiques.