L'OL mise sur Garde

  • A
  • A
L'OL mise sur Garde
Partagez sur :

Vingt-quatre heures après avoir annoncé le départ de Claude Puel, l'Olympique Lyonnais a officiellement confirmé que Rémi Garde lui succèderait dans le costume d'entraîneur du club rhodanien. A 45 ans, celui qui officiait à la tête du centre de formation de l'OL la saison dernière prend du galon et sera intronisé mercredi à 11h30.

Vingt-quatre heures après avoir annoncé le départ de Claude Puel, l'Olympique Lyonnais a officiellement confirmé mardi soir que Rémi Garde lui succèderait dans le costume d'entraîneur du club rhodanien. A 45 ans, celui qui officiait à la tête du centre de formation de l'OL la saison dernière prend du galon et sera intronisé mercredi à 11h30. L'OL aime les communiqués nocturnes. Après avoir annoncé tard lundi soir le départ de Claude Puel de son poste d'entraîneur de l'Olympique Lyonnais, le club rhodanien a remis ça mardi, attendant 23h pour convoquer une conférence de presse pour mercredi, à 11h30, dans les Studios OL TV, au siège du club, "pour la nomination de Rémi Garde à la tête du groupe professionnel". Pas la surprise du siècle à vrai dire, mais la confirmation d'un vrai risque sportif de la part de Jean-Michel Aulas qui, après trois ans de «règne» plus ou moins mouvementé de Claude Puel, a décidé de la jouer profil bas en confiant les rênes du groupe pro à un homme qui n'a encore jamais entraîné d'équipe professionnelle. Revenu en 2003 dans un club dont il a porté le maillot de 1984 à 1993 et lui a permis de devenir international (six sélections entre 1990 et 1992), Rémi Garde, âgé de 45 ans, a occupé diverses fonctions au sein du club, faisant notamment partie du staff technique lorsque Paul Le Guen et Gérard Houllier entraînaient l'OL. Proche du terrain, il avait finalement pris en main le centre de formation de l'OL en fin de saison dernière, le voilà désormais prêt à gravir une grande marche en succédant à un homme qui aura vécu une dernière saison mouvementée sur le banc lyonnais avant d'attendre que le club prenne l'initiative de la rupture. Avec quel effectif ? Une rupture entérinée lundi soir mais qui va coûter probablement une petite poignée de millions d'euros à l'OL dont la situation financière n'est pas franchement reluisante ces derniers temps. C'est sans doute une des raisons qui a poussé les dirigeants à faire appel à un «homme de la maison» plutôt qu'à une pointure française ou étrangère pour s'asseoir sur le banc, à charge pour le treizième coach de l'ère Aulas de ramener du plaisir à Gerland et de réconcilier le public avec son équipe. Rémi Garde sera sans doute secondé par un autre ancien joueur du club, Bruno Génésio, tandis que Robert Duverne va retrouver un poste de préparateur physique qu'il avait quitté pour rejoindre l'équipe de France, avec l'issue sud-africaine que l'on connaît, puis Arles-Avignon et Aston Villa. Une chose est certaine: si le nouveau coach bénéficiera sans doute d'une certaine bienveillance des supporters à son arrivée - l'intéressé, qui a porté le brassard de l'OL, ayant laissé de bons souvenirs à Gerland -, la pression ne devrait guère mettre longtemps à arriver sous la forme d'un barrage de Ligue des champions au mois d'août. Avec quel effectif le disputera-t-il ? Jean-Michel Aulas et son conseiller Bernard Lacombe en diront peut-être un peu plus mercredi au moment de la présentation de Rémi Garde à la presse...