L'OL dans le vif du sujet

  • A
  • A
L'OL dans le vif du sujet
Partagez sur :

Pour sa douzième participation consécutive à la Ligue des champions, l'Olympique Lyonnais débute la phase de poules mercredi sur la pelouse de l'Ajax Amsterdam. Sereins en championnat, les Gones ne veulent pas manquer leur entrée en lice. Mais attention aux Néerlandais, qui sont invaincus depuis le début de la saison et ont déjà battus l'OL à ce stade de la compétition.

Pour sa douzième participation consécutive à la Ligue des champions, l'Olympique Lyonnais débute la phase de poules mercredi sur la pelouse de l'Ajax Amsterdam. Sereins en championnat, les Gones ne veulent pas manquer leur entrée en lice. Mais attention aux Néerlandais, qui sont invaincus depuis le début de la saison et ont déjà battus l'OL à ce stade de la compétition. Opposés ce mercredi pour leur premier match de la phase de poules de la Ligue des champions, l'Olympique Lyonnais et l'Ajax Amsterdam sont tous les deux invaincus dans leur championnat respectif depuis le début de la saison. Cinq matches sans la moindre défaite. Quatre victoires et un nul pour le club néerlandais, trois succès, deux nuls pour l'OL. Une performance qui permet au champion sortant des Pays-Bas d'occuper la tête du classement de l'Eredivisie. Vainqueur samedi à Dijon (2-1), le club rhodanien est quant à lui en deuxième position, dans le sillage du leader montpelliérain. Un début d'exercice qui permet aux Gones, vainqueurs en barrage du Rubin Kazan (4-2 sur l'ensemble des deux matches), d'aborder plutôt en confiance leur douzième phase de poules consécutive. Buteur décisif à Dijon, Bafé Gomis, l'un des hommes en forme de ce début de saison du côté de Gerland, connaît l'importance d'instaurer un tel climat. Mais l'attaquant lyonnais sait aussi que c'est un déplacement périlleux qui les attend dans la capitale néerlandaise. "La meilleure manière de préparer le déplacement à Amsterdam était de s'imposer à Dijon. Nous verrons mercredi si nous pouvons élever notre jeu. A Kazan, qui était une bonne équipe, nous avons été performants. Ce sera une autre histoire à Amsterdam où nous affronterons une institution qui pratique un football d'école. Cela ira très vite". Deux défaites face à l'Ajax en 2002-2003 Car si les Gones ont jusqu'à présent réalisé un quasi-sans faute depuis le début de la saison, ils ont également rencontré des adversaires a priori plus faibles (Nice, Ajaccio, Brest, Montpellier, Dijon en Ligue 1 et Rubin Kazan en barrages de la C1). L'Ajax pourrait se révéler un adversaire plus coriace, surtout sur sa pelouse. Sans compter que la formation rhodanienne sera toujours privée de son atout offensif n°1, Lisandro, blessé à la cheville. L'OL en avait fait l'amère expérience lors de la saison 2002/2003 au cours de laquelle il s'était incliné à deux reprises face au club d'Amsterdam, dans cette même phase de poules (1-2 au Pays-Bas et 0-2 à Gerland). Si elle n'est plus la terreur d'antan, la mythique formation amstellodamoise, entraînée par Franck De Boer, reste un grand d'Europe. L'an dernier, l'Ajax s'était imposé à deux reprises face à l'AJ Auxerre (2-1), mais avait dû se contenter de la troisième place de son groupe derrière le Real Madrid et l'AC Milan. Reversés en Ligue Europa, ils avaient ensuite été éliminés au stade des huitièmes de finale par le Spartak Moscou. Dans un groupe D qui compte également un épouvantail, le Real Madrid, et un Petit Poucet, le Dinamo Zagreb, l'OL sait que l'Ajax représente un adversaire direct pour la deuxième place qualificative pour les huitièmes de finale. Débuter par une défaite à l'Amsterdam Arena compliquerait grandement la tâche des hommes de Rémi Garde.