L'OL bat l'OM, Lille file en tête

  • A
  • A
L'OL bat l'OM, Lille file en tête
@ REUTERS
Partagez sur :

LA L1 EN UN CLIC - L'OL bat l'OM dans un match de haut vol (3-2). Lille a 4 points d'avance.

On a retrouvé l'Olympico. L'an dernier, Lyon-Marseille s'était terminé sur le score de 5-5. Cette saison, il y a eu deux fois moins de but (3-2 pour l'OL) mais le match n'en a pas été moins échevelé pour autant avec des fautes d'arbitrage et des retournements de situation à gogo. C'est l'OL qui avait ouvert le score à la 25e minute de jeu sur un penalty transformé par Lisandro après une faute de Souleymane Diawara sur sa personne. Puis, lors d'une fin de match totalement folle, il y a eu quatre buts en un quart d'heure. L'OL a doublé la mise par Cesar Delgado (69e), Lucho Gonzalez a réduit le score dans la foulée (70e), puis Loïc Rémy a égalisé (78e) avant que Cris ne donne la victoire à l'OL sur une frappe improbable (84e). Grâce à cette victoire, l'OL compte désormais deux points d'avance sur le PSG. A lire : L'Olympe aux Lyonnais

Un but refusé à l'OM. L'arbitre de de Lyon - Marseille aura pesé sur le résultat de la rencontre. A la 11e minute, Stéphane Lannoy a refusé un but à Loïc Rémy pour une main préalable d'André Ayew. Or, le Ghanéen contôle le ballon de la poitrine. L'homme en jaune n'a visiblement pas hésité puisqu'il a sifflé avant même que Rémy n'arme sa frappe. Hugo Lloris aurait-il arrêté ce tir s'il n'y avait pas eu de coup de sifflet ? Rien n'est moins sûr. En première mi-temps, les Marseillais auraient pu également se voir accorder un penalty sur une intervention de la main de Cris devant Gabriel Heinze. En revanche, le penalty concédé par Diawara, lui, est indiscutable. L'OM perd trois longueurs sur le Losc et se retrouve désormais à quatre longueurs du leader nordiste.

Eden Hazard, buteur à Nancy (930x620)

© REUTERS

Lille sait y faire. Ce 1-0 décroché à Nancy ressemble à s'y méprendre à un résultat de champion pour Lille. Peu de rythme, peu d'occasions, un match aux vertus émollientes... Mais un but, un seul, synonyme de trois points et d'un pas de plus vers le titre de champion pour le Losc, qui dispose désormais de quatre points d'avance sur son rival, l'OM, qui jouera dimanche soir, à Lyon. Ce seul but lillois, il est magnifique, un coup franc victorieux venu de la gauche d'Eden Hazard, peu avant la mi-temps. A lire : Lille empile les points

Bordeaux, l'humiliation. Les Girondins de Bordeaux avaient déjà fait match nul face à Arles-Avignon (0-0). Il ont fait pire. Samedi soir, ils ont perdu (4-0) face à Sochaux, un score acquis dès la... 30e minute de jeu. Désormais, la sixième place n'est plus qu'une douce utopie pour le club au scapulaire. Vu le niveau de jeu, il ferait mieux de regarder derrière. Car le premier non relégable, Nancy, n'est qu'à six points finalement...

Bordeaux, la résignation. Jean Tigana, qui avait déjà présenté sa démission en février, l'a de nouveau présentée. Cette fois, son président, Jean-Louis Triaud, l'a acceptée. L'ancien international français a expliqué cette décision en évoquant les insultes dont a été victime sa fille dans les tribunes du Stade Chaban-Delmas. Mais on devine dans la voix du technicien un ras-le-bol général, nourri par une équipe et des joueurs d'une infinie faiblesse mentale. A lire : Tigana a claqué la porte

"Je prends la décision d'arrêter", explique Tigana :

Valenciennes se donne de l'air. Battus le week-end dernier au Parc des princes (3-1), les joueurs de Philippe Montanier n'avaient pas démérité. Dimanche après-midi, face à Rennes, VA a confirmé ses bonnes dispositions en décrochant, cette fois, trois points capitaux dans la course au maintien face à Rennes (2-0). Grâce à ce succès, le club de Francis Decourrière remonte à une 12e place plus conforme au jeu proposé. Pour les Bretons, complètement à la dérive, cette défaite met un terme à leurs derniers espoirs d'accrocher la 3e place. Etant donné leur série, huit matches sans victoire, ils seraient même bien avisés de regarder derrière eux... A lire : Rennes de mal en pis

Nenê face à Nkoulou (930x620)

© REUTERS

Le petit pas de Paris. Une semaine après sa victoire, plutôt probante, contre Valenciennes (3-1), le Paris-SG s'est montré moins fringant à Monaco, en lutte pour le maintien, surtout en première mi-temps (1-1). Pour cette rencontre - et à une semaine de la finale de la Coupe de France, face au Losc -, Antoine Kombouaré avait choisi de se priver délibérément de plusieurs éléments clés, dont Mamadou Sakho et Guillaume Hoarau. Et c'est le remplaçant du Réunionnais à la pointe de l'attaque parisienne, Mevlut Erding, qui n'avait plus marqué depuis plus de trois mois en championnat, qui a inscrit le seul but parisien sur une reprise de volée (52e). A lire :Paris freiné, Bordeaux sombre

Les pas de géant de Chabbert. Stéphane Ruffier blessé aux adducteurs, c'est Stéphane Chabbert, 32 ans, qui gardait les cages de l'ASM. Et avec quel talent : Le gardien n°2 des Rouge et Blanc a sauvé son équipe à plusieurs reprises en première période, d'un réflexe (20e sur une frappe contrée d'Erding), d'une parade (23e sur un nouveau tir d'Erding) et d'une claquette (29e sur un tir de Clément Chantôme). En deuxième période, Chabbert écoeura encore Erding à deux reprises (68e et 72e). En fin de match, il fut moins sollicité. Il faut préciser que Monaco a fini avec neuf défenseurs de métier pour un seul attaquant.

Le grand pas d'Auxerre. En l'emportant (1-0) face à Montpellier grâce à un but tardif (79e) de Roy Contout, l'AJA réalise l'excellente opération de cette 34e journée dans le bas de tableau. Les hommes de Jean Fernandez passent de la 15e à la 13e place et peuvent envisager leur avenir en Ligue 1 avec optimisme.

Le faux pas de Caen. C'est ce qu'on appelle rater une occasion. Face à une équipe de Lens presque condamnée à la Ligue 2, le SM Caen a dû se contenter du match nul (1-1, avec une faute de main énorme du gardien lensois Vedran Runje sur le but de M'Baye Niang). Ce résultat les maintient juste au-dessus de la ligne de flottaison, en 15e position, avec 40 points, devant Nice (qui a ramené un point de Brest).