L'Italie respire bien mieux

  • A
  • A
L'Italie respire bien mieux
@ Reuters
Partagez sur :

FOOT - La victoire contre l'Irlande a véritablement libéré les hommes de Cesare Prandelli.

L'Italie peut exulter après sa qualification pour les quarts de finale de l'Euro obtenue contre l'Irlande (2-0). Contrairement au match face à la Croatie (1-1), la Squadra Azzurra a pu s'en remettre à ses attaquants pour s'extirper de la poule C. Antonio Cassano (35e) puis Mario Balotelli (90e) ont libéré tout un peuple, inquiet de voir ses protégés rentrer prématurément à la maison. Les hommes de Cesare Prandelli ont ainsi prolongé l'aventure en dépit d'un stress intense. "Oui, il y avait la qualification en jeu, ça a été le soir où j'ai souffert le plus dans ma carrière", a assuré le sélectionneur italien au coup de sifflet final. "Jusqu'à la 75ème minute j'ai été tranquille, puis j'ai commencé à demander le résultat de l'autre match. Les quinze dernières minutes ont été très fortes". 

Buffon : "nous en avions besoin"

Et Prandelli de continuer : “nous devons penser que le prochain match sera un match comme celui-ci : nous devons mettre du cœur et de la générosité”. "Cassano et Balotelli ? Un bon signe, nous en avions besoin", a renchéri Gianluigi Buffon. "J'ai passé quatre jours serein avec la seule préoccupation de notre prestation parce que je savais que les espagnols auraient fait ce qu'ils ont fait à la fin. Un grand merci à eux".

Ce succès probant (2-0) contre la sélection de Giovanni Trapattoni pourrait d'ailleurs réveiller les attaquants italiens, peu en verve depuis le début de la compétition. Comme ces dernières années, l'Italie passe la phase de poules en attendant de savoir qui, de la France, l'Angleterre et l'Ukraine, sera sur sa route le 24 juin prochain, à Kiev. Mais en attendant, tout un pays profite de la victoire.