L'Italie, évidemment

  • A
  • A
L'Italie, évidemment
Partagez sur :

Données largement favorites, les Italiennes ont tenu leur rang ce week-end à San José et conservé leur titre en finale de la Fed Cup. Opposées comme l'an passé aux Américaines, les filles de Corrado Barazzutti l'ont emporté 3-1 après une dernière victoire de Flavia Pennetta contre Coco Vandeweghe (6-1, 6-2). Pourtant, Melanie Oudin, en battant Francesca Schiavone, avait redonné l'espoir...

Données largement favorites, les Italiennes ont tenu leur rang ce week-end à San José et conservé leur titre en finale de la Fed Cup. Opposées comme l'an passé aux Américaines, les filles de Corrado Barazzutti l'ont emporté 3-1 après une dernière victoire de Flavia Pennetta contre Coco Vandeweghe (6-1, 6-2). Pourtant, Melanie Oudin, en battant Francesca Schiavone, avait redonné l'espoir... Il y a tout de même eu un peu de suspense, mais la marche était sacrément haute pour la jeune équipe américaine. Encore une fois portée par le talent et l'expérience de son duo Francesca Schiavone-Flavia Pennetta, l'équipe italienne vient d'inscrire son nom pour la quatrième fois depuis 2006 au palmarès de la Fed Cup. Une hégémonie. Comme en 2009, à Reggio de Calabre, la victime était américaine. Une équipe américaine composée de teenagers, appelées à combler le vide laissé par les soeurs Williams, blessées, et qui n'ont pas à rougir de cette défaite (3 victoires à une). Reparties les fesses rougies de Calabre en 2009 (4 défaites, aucun set remporté), les filles de Mary Joe Fernandez ont cette fois-ci sauvé l'honneur, devant leur public, à San José. C'était mal parti, pourtant, après les revers subis samedi par Coco Vandeweghe et Bethanie Mattek-Sands lors des deux premiers simples. Alors, dimanche, la capitaine américaine avait fait le pari de relancer Melanie Oudin (19 ans), écartée le premier jour au profit de la débutante Vandeweghe (18 ans). Et la magie de la Fed Cup fit son apparition. 67e joueuse mondiale, Oudin a tout simplement réalisé son meilleur match de la saison, contre une joueuse du Top 10, Schiavone, qui a dû avoir de la peine en voyant le score (6-3, 6-1). Pennetta: "C'est extraordinaire""Je pense qu'elle ne s'attendait pas à ce que je ramène autant de balles, explique Oudin sur le site de la Fed Cup. Surtout quand elle montait au filet, j'arrivais souvent à la passer. J'ai vraiment bien défendu aujourd'hui. Et quand j'en avais l'opportunité, j'ai bien attaqué aussi. Ça l'a fait douter, je pense. Ensuite elle a commencé à faire des fautes dans le deuxième set parce que je la faisais jouer beaucoup de balles." L'exploit passait par là. Il fut, malheureusement pour les Américaines, sans lendemain. Pour son premier week-end en Fed Cup, Coco Vandeweghe n'a pas pu résister à Flavia Pennetta et offrir à Liezel Huber et Melanie Oudin un double décisif contre Sara Errani et Roberta Vinci. Après un break concédé d'entrée, Flavia Pennetta, 23e au classement WTA, va aligner huit jeux pour réduire à néant les espoirs de Vandeweghe, qui s'est bien défendue avant de s'incliner sur le sévère score de 6-1, 6-2 face à l'expérience de son adversaire, heureuse comme une junior après la balle de match. "Je me sentais bien aujourd'hui sur le court. C'est extraordinaire de remporter un match comme celui-ci", expliquera Pennetta qui, comme Schiavone et Vinci, se coiffe d'une troisième couronne en Fed Cup.