L'Italie commence piano

  • A
  • A
L'Italie commence piano
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - L'Italie, tenante du titre, est accrochée par le Paraguay (1-1).

CM 2010 - L'Italie, tenante du titre, est accrochée par le Paraguay (1-1).Voilà qui n'aura sûrement rassuré personne de l'autre côté des Alpes. Alors que la sélection de Marcello Lippi suscitait déjà toutes les craintes avant le début de cette Coupe du monde, elle a confirmé lundi qu'elle aurait bien du mal à conserver son titre, acquis il y a quatre ans, du côté de Berlin. Opposée au Paraguay, l'Italie a en effet été accrochée par la Albirroja pour le compte de la première journée du groupe F (1-1). Outre le résultat, la Squadra Azzurra n'a pas convaincu dans la manière, et a peut-être également perdu son gardien, Gianluigi Buffon, sorti à la pause sur blessure. Alors que beaucoup d'observateurs estimaient que l'Italie présentait une équipe vieillissante avec des cadres en fin de carrière, les partenaires de Fabio Cannavarro ont globalement dominé les débats, n'hésitant pas à s'installer dans le camp adverse. Malgré cette possession de balle, Justo Villar voit les ballons tourner autour de son but, sans jamais vraiment être inquiété. Et cette domination stérile, les Italiens vont la payer en fin de première période, lorsqu'Antolin Alacaraz, sur un coup franc, surgit entre Daniele De Rossi et Cannavaro pour ouvrir la marque (0-1, 39e). Au retour sur la pelouse, le sélectionneur transalpin fait face à un impondérable puisque Buffon, le gardien du temple, sans doute touché au nerf sciatique, sort et laisse sa place à Federico Marchetti, quatre sélections au compteur. Pour le reste, la domination reste transalpine, même si les contres paraguayen font passer quelques frissons dans la défense. Au final, la Squadra Azzurra va obtenir une égalisation méritée par l'intermédiaire de De Rossi, à la réception d'un corner de Simone Pepe (1-1, 63e). Au terme de la rencontre, et malgré une ultime frappe cadrée de Montolivo (83e), l'Italie ne prend qu'un point, et devra montrer plus pour convaincre. L'opposition ne devrait cependant pas être beaucoup plus importante dans un premier temps, puisque la Nouvelle-Zélande et la Slovaquie n'ont pas le calibre des gros poissons de la compétition. Le véritable test sera donc les huitièmes de finale.