L'Irlande fait tomber l'Angleterre

  • A
  • A
L'Irlande fait tomber l'Angleterre
Partagez sur :

VI NATIONS - L'Irlande s'est imposée en Angleterre (20-16).

VI NATIONS - L'Irlande s'est imposée en Angleterre (20-16). Le sélectionneur anglais Martin Johnson et ses joueurs s'apprêtent à vivre des heures difficiles. Très critiqué par la presse britannique pour son début de tournoi poussif et son manque d'inspiration dans le jeu, le XV de la Rose avait jusqu'à présent assuré l'essentiel en obtenant la victoire face au Pays de Galles (30-17) et contre l'Italie (17-12). Mais samedi à Twickenham, les Anglais ont chuté face à l'Irlande (16-20), laissant l'équipe de France, victorieuse du Pays de Galles vendredi (26-20), seule dans la course au Grand chelem. Particulièrement pris pour cible par les médias outre-Manche, Jonny Wilkinson se montre fébrile en ce début de match, tout comme ses coéquipiers. Sur un ruck, l'ouvreur anglais se fait arracher le ballon. Les Irlandais enchaînent au large et Jonathan Sexton, préféré à Ronan O'Gara pour l'occasion, tape à suivre sur l'aile droite. Tommy Bowe devance Lewis Moody et plonge dans l'en-but (5-0, 4e). Décisif sur l'action, avec ce coup de pied rasant, le demi d'ouverture du Leinster manque en revanche la transformation. Cueiili à froid, le XV de la Rose peine à réagir Après deux échecs inhabituels au pied, le premier sur un drop pourtant largement dans ses cordes (10e), le second sur une pénalité qu'il expédie sur le poteau (12e), Wilkinson ouvre enfin son compteur d'une pénalité de 35 mètres en coin (3-5, 16e). Intraitables envers les deux équipes dans le jeu au sol, l'arbitre sud-africain de la rencontre, M. Lawrence, multiplie les coups de sifflet. Et après Sexton (3-8, 30e), c'est Wilko qui ajuste la mire peu avant le retour aux vestiaires (6-8, 36e). Bowe crucifie l'Angleterre La seconde période débute difficilement pour les Anglais avec la blessure de l'arrière Delon Armitage, touché aux côtes et remplacé par Ben Foden. Leurs affaires se compliquent lorsqu'à la suite d'une touche dans leur camp, les Irlandais parviennent à faire la différence grâce à Keith Earls, servi petit côté par le très actif Sexton (6-13, 58e). Alors que les hommes de Martin Johnson semblent accuser le coup, ils vont s'appuyer sur la force de leur pack pour revenir dans le match. Suite à une mêlée dans les cinq mètres du XV du Trèfle, le maul anglais progresse et s'effondre dans l'en-but. Après avoir fait appel à la vidéo, l'arbitre accorde l'essai à Tim Payne, transformé par Wilkinson qui remet les deux équipes à égalité (13-13, 62e). A moins de dix minutes du terme de la rencontre, le buteur du RCT donne même l'avantage aux siens en claquant un drop au pire moment pour le XV du Trèfle (16-13, 72e). Mais les tenants du titre ne craquent pas et, à la suite d'une touche, leur point fort, ils parviennent à enchaîner avec Tomas O'Leary pour Bowe, qui arrive lancé et déchire une deuxième fois le rideau défensif adverse d'une accélération fulgurante dans l'axe (16-20, 76e). Malgré une grosse pression anglaise dans les dernières minutes, les hommes de Declan Kidney tiennent leur victoire et réagissent ainsi de la plus belle des manières après la lourde défaite encaissée face aux Bleus (33-10). De plus, Brian O'Driscoll et ses coéquipiers gardent une chance de conserver leur titre, même si c'est le XV de France qui est en position idéale pour leur succéder.