L'interrogation Schumacher

  • A
  • A
L'interrogation Schumacher
Partagez sur :

Michael Schumacher entretient le suspense sur son avenir. Le septuple champion du monde, seulement 10e du classement après le Grand Prix de Hongrie, réalise une saison dans la lancée de la précédente, décevante. Au point que son avenir en F1 pose un peu plus question. L'Allemand ne s'en cache pas et admet s'interroger.

Michael Schumacher entretient le suspense sur son avenir. Le septuple champion du monde, seulement 10e du classement après le Grand Prix de Hongrie, réalise une saison dans la lancée de la précédente, décevante. Au point que son avenir en F1 pose un peu plus question. L'Allemand ne s'en cache pas et admet s'interroger. Un long chemin de croix. Voilà à quoi ressemble le retour de Michael Schumacher en Formule 1. Revenu l'an passé après quatre ans de retraite, l'Allemand ne décolle pas. Et Mercedes après avoir rabâché que la F1 avait changé, qu'il fallait être patient, peine à croire que son pilote numéro 1 puisse redresser la barre. A mi-saison, Schumi occupe ainsi la 10e place au championnat, à 18 points de son coéquipier Nico Rosberg. Sa meilleure performance, une quatrième place au Canada, est autant le résultat de son aisance sous la pluie que du scénario rocambolesque d'une course ne tirant que peu d'enseignements. Depuis, le septuple champion du monde n'a pas confirmé, ne prenant que six maigres points sur les quatre courses suivantes, la moitié des points pris à Montréal. C'est bien simple, sa performance canadienne représente plus du tiers de ce qu'il a engrangé durant toute la saison... A peine donc de quoi sauver la face. Au point que les rumeurs se font nombreuses sur son départ en fin de saison. Mardi, le journal italien le Corriere dello Sport, toujours enclin à suivre Schumacher depuis ses années Ferrari, publiait ainsi une interview de l'Allemand. Son agent s'évertue à rassurer Visiblement las, il y parlait clairement d'une retraite. "Je suis arrivé chez Mercedes pour une raison précise. Je ne voulais pas à tout prix remporter des victoires mais il s'agissait plutôt de faire évoluer l'équipe. Nous travaillons très dur, la voiture en est à sa deuxième année et a encore de nombreuses zones d'incertitude, mais elle va grandir. Il y a un problème. C'est un fait, je suis un peu trop détendu. J'ai de l'expérience, je peux estimer quand il est nécessaire de se concentrer. Cependant, je ne sais pas si mon état d'esprit est bon pour l'équipe, dans quelque temps, nous verrons s'il faut continuer ou arrêter la F1." La bombe était à peine lâchée que l'agent de Schumi rectifiait immédiatement le tir: "Michael n'a jamais parlé depuis son retour en F1 avec quelqu'un du Corriere dello Sport",assure Sabine Kehm dans la presse allemande ce mercredi. "Son attitude n'a pas changé. Il reste passionné et il cherche toujours à construire quelque chose de grand avec Mercedes, ce qui est un défi excitant pour lui. Le fait que cela ne fonctionne pas tout le temps le stimule. Quelqu'un qui va bientôt célébrer sa 20e année en F1 sait que la persévérance peut faire la différence..." Si la mi-saison en F1, véritable marché des transferts et rumeurs de paddock les plus folles est coutumière du fait, ce nouvel épisode illustre bien les questions se posant autour de l'avenir de "Schumi"...