L'Inter toujours dans le doute

  • A
  • A
L'Inter toujours dans le doute
Partagez sur :

Après avoir subi trois défaites consécutives lors de ses trois premiers matches, toutes compétitions confondues, l'Inter Milan a dû se contenter d'un match nul face à l'AS Rome (0-0), samedi sur sa pelouse de Giuseppe-Meazza, lors de la 2e journée de Serie A. Un résultat décevant pour les hommes de Gian Piero Gasperini, de plus en plus sur la sellette.

Après avoir subi trois défaites consécutives lors de ses trois premiers matches, toutes compétitions confondues, l'Inter Milan a dû se contenter d'un match nul face à l'AS Rome (0-0), samedi sur sa pelouse de Giuseppe-Meazza, lors de la 2e journée de Serie A. Un résultat décevant pour les hommes de Gian Piero Gasperini, de plus en plus sur la sellette. Où est passé l'Inter Milan qui dominait outrageusement la Serie A et même l'Europe il y a moins de deux ans ? Après cinq titres de champion d'Italie consécutifs entre 2005 et 2010 et un quintuplé historique il y a deux saisons (Ligue des champions, Serie A, Coupe d'Italie, Coupe du monde des clubs, Supercoupe d'Italie), le club nerazzurro marque considérablement le pas. L'an dernier, sous les ordres de Rafael Benitez, puis de Leonardo, qui avaient la lourde tâche de succéder à José Mourinho, les Lombards avaient dû se contenter d'un quart de finale de Ligue des champions (élimination face à Schalke 04) et de la deuxième place en championnat, derrière le voisin honni, l'AC Milan. Désormais entraînés par l'ancien coach du Genoa, Gian Piero Gasperini, les Nerazzurri ne sont guère plus rassurants. Battue à Pékin en Supercoupe d'Italie par l'ennemi juré de l'AC Milan (1-2) en ouverture de la saison, l'Inter a ensuite démarré son championnat par un revers à Palerme (3-4), avant de se faire surprendre à domicile par les Turcs de Trabzonspor (0-1), lors de la 1ère journée de la phase de poules de la Ligue des champions. Un départ cauchemardesque que les Milanais voulaient oublier ce samedi sur leur pelouse de Giuseppe-Meazza, face à l'AS Roma. Pour l'occasion, Gasperini avait aligné en pointe ses deux attaquants vedettes Milito et Forlan. Mais les deux Diego n'ont pas réussi à tromper la vigilance de la défense du club de la Louve, malgré plusieurs occasions franches. Dominés à domicile par Cagliari (1-2) pour leur entrée en lice en championnat, les Giallorossi avaient eux aussi à coeur de se rassurer ce qu'ils ont réussi à faire en décrochant ce nul. A l'inverse, l'Inter inquiète de plus en plus ses tifosi, qui se demandent de plus en plus si Gian Piero Gasperini est bien l'homme de la situation. Son choix de sortir Forlan à la 79e minute et de faire entrer le milieu plutôt défensif Sulley Muntari risque en tout cas de lui attirer les foudres de la presse transalpine, qui a déjà annoncé ces derniers jours les candidats possibles à sa succession (Ranieri, Figo, Baggio...).