L'Inter rebondit

  • A
  • A
L'Inter rebondit
Partagez sur :

L'Inter Milan a poursuivi samedi son retour au premier plan, en venant à bout de Cagliari (1-0) lors de la 26e journée de Serie A. Un succès litigieux, rendu possible grâce à un unique but de Ranocchia (7e) inscrit en position de hors-jeu, qui permet aux hommes de Leonardo, deuxièmes provisoires, de mettre la pression sur leurs rivaux dans la course au titre. Et d'effacer la défaite concédée face à la Juve la semaine passée.

L'Inter Milan a poursuivi samedi son retour au premier plan, en venant à bout de Cagliari (1-0) lors de la 26e journée de Serie A. Un succès litigieux, rendu possible grâce à un unique but de Ranocchia (7e) inscrit en position de hors-jeu, qui permet aux hommes de Leonardo, deuxièmes provisoires, de mettre la pression sur leurs rivaux dans la course au titre. Et d'effacer la défaite concédée face à la Juve la semaine passée. Six jours après un choc synonyme de défaite sur le terrain de la Juventus Turin, l'Inter Milan s'est remis sur les bons rails. A défaut de briller, les Nerazzurri ont assuré l'essentiel en domptant Cagliari dans leur jardin de San Siro (1-0). Une bonne opération qui s'est dessinée très tôt dans cette rencontre comptant pour la 26e journée de Serie A, Ranocchia étant tout heureux de dévier, en position de hors-jeu, un tir de Kharja dans le but sarde dès la 7e minute. Le défenseur italien, transfuge du Genoa, n'aura pas manqué de s'offrir un beau cadeau, quelques jours après avoir célébré son 23e anniversaire. Un présent également apprécié par une formation lombarde qui ne trouvera plus la faille face à des Rossoblu accrocheurs, Eto'o manquant de puissance pour inquiéter Agazzi (43e), et Motta de précision pour cadrer sa tête (62e). Les visiteurs n'auront jamais abdiqué, donnant du fil à retordre aux Intéristes 90 minutes durant. Une attitude qu'aura appréciée Roberto Donadoni, au contraire de certaines décisions prises par M. Celi, l'arbitre laissant par exemple le jeu se poursuivre malgré la double intervention litigieuse de Maicon et Cordoba sur Ragatzu dans la zone de vérité (86e). Toujours est-il que l'Inter a glané samedi sa neuvième victoire en 11 matches depuis la prise de fonction de Leonardo, le 25 décembre dernier. Un rendement impressionnant qui a permis aux vainqueurs de la dernière Ligue des champions - opposés mercredi au Bayern Munich en 8e de finale aller pour un remake de la dernière finale de la coupe aux grandes oreilles - de signer une remontée fantastique et de passer la nuit à une deuxième place provisoire. A seulement deux points du leader, l'AC Milan. Samuel Eto'o et ses partenaires restent plus que jamais en course pour mettre la main sur un sixième Scudetto consécutif.