L'Inter mise sur Ranieri

  • A
  • A
L'Inter mise sur Ranieri
Partagez sur :

Gian Piero Gasperini remercié, l'Inter Milan lui a trouvé un successeur en nommant jeudi Claudio Ranieri au poste d'entraîneur du club lombard. Le technicien âgé de 59 ans, sept mois après avoir quitté l'AS Roma, s'est engagé jusqu'au 30 juin 2013 et aura pour mission de redonner des couleurs à des Nerazzurri mal en point en ce début de saison.

Gian Piero Gasperini remercié, l'Inter Milan lui a trouvé un successeur en nommant jeudi Claudio Ranieri au poste d'entraîneur du club lombard. Le technicien âgé de 59 ans, sept mois après avoir quitté l'AS Roma, s'est engagé jusqu'au 30 juin 2013 et aura pour mission de redonner des couleurs à des Nerazzurri mal en point en ce début de saison. C'était attendu, c'est désormais officiel: Claudio Ranieri succède à Gian Piero Gasperini au poste d'entraîneur de l'Inter Milan. Au lendemain du limogeage de l'ancien coach du Genoa, le technicien âgé de 59 ans a paraphé ce jeudi un contrat lui confiant les rênes des Nerazzurri jusqu'au 30 juin 2013. Ranieri, démis de ses fonctions d'entraîneur de l'AS Roma le 20 février dernier, reprend du service pour se rendre au chevet de l'un des grands malades de ce début de saison en Serie A: l'Inter. Une formation relégable après 4 journées et 3 matches disputés, le dernier perdu mardi sur le terrain d'un promu, Novara (3-1). "Tout le monde au FC Internazionale a le plaisir d'accueillir Claudio Ranieri et son staff et leur souhaite le meilleur", écrit le club aux 18 Scudetti dans un communiqué publié sur son site officiel. Ranieri dirigera son premier entraînement ce jeudi après-midi et sera présenté aux médias vendredi à l'occasion d'une conférence de presse. Massimo Moratti, le président intériste, a donc décidé de faire confiance à un technicien discuté de l'autre côté des Alpes, ses deux dernières aventures dans le Calcio s'étant terminées par deux divorces douloureux, avec la Juventus en 2009, et la Roma il y a sept mois. "Apporter de l'enthousiasme" La première mesure de l'entraîneur passé par Chelsea ou Valence devrait être de rétablir une défense à quatre, là où Gasperini utilisait trois éléments. "Gasperini a voulu amener ses propres idées, il a tenté de les faire fonctionner à tout prix et n'a pas réussi, constatait Ranieri dans l'émission Domenica Sportiva diffusée sur la Rai, non sans rendre hommage à son prédécesseur. Gasperi n'a pas tout raté, il a ses idées et une conception du football. Il faut lui rendre hommage car il a tout essayé en restant fidèle à ses convictions." L'arrivée de Ranieri, quatrième entraîneur nommé en un peu plus d'un an après Rafael Benitez, Leonardo et donc Gasperini, rappelle que l'héritage de José Mourinho, parti au Real Madrid à l'été 2010, est décidément bien lourd à porter en Lombardie. "L'Inter est une grande équipe, qui a connu un mauvais départ. Je dois parler aux joueurs pour en comprendre les raisons, a assuré Ranieri. Je vais tenter d'apporter de l'enthousiasme et changer la dynamique car cette équipe a tout ce qu'il faut pour réussir. Je pense que les joueurs ont encore beaucoup à donner et ils doivent désormais le prouver." A Ranieri de trouver les mots pour remettre sur les bons rails les champions d'Europe 2010. Au risque de s'ajouter à la longue liste des entraîneurs consommés par Moratti...