L'Inter en convalescence

  • A
  • A
L'Inter en convalescence
Partagez sur :

Dixièmes de Serie A, les joueurs de l'Inter Milan ont l'opportunité de remonter au classement en cas de victoire lors du déplacement délicat sur la pelouse du Genoa en match en retard de la 11e journée. Une rencontre empreinte d'émotion côté génois et marquée par le retour de Diego Forlan côté milanais.

Dixièmes de Serie A, les joueurs de l'Inter Milan ont l'opportunité de remonter au classement en cas de victoire lors du déplacement délicat sur la pelouse du Genoa en match en retard de la 11e journée. Une rencontre empreinte d'émotion côté génois et marquée par le retour de Diego Forlan côté milanais. Nous sommes le 6 novembre dernier, L'Inter Milan doit défier l'équipe du Genoa sur le terrain du stade Luigi Ferraris pour le compte de la onzième journée de Serie A. Mais les éléments en ont décidé autrement. Gênes est frappé par de terribles inondations, qui feront six victimes, alors que la rencontre est logiquement reportée. A la veille de disputer ce match en retard, les enjeux sportifs inhérents à cette rencontre paraissent bien insipides comparés à un tel drame. Une réalité que reconnaît le technicien intériste, Claudio Ranieri, sur le site du club: "Je crois que l'important, plus que le match, est de ne pas oublier. De tels événements ne doivent pas se reproduire". Signe de la solidarité du club lombard, les recettes générées par la billetterie à l'occasion de cette rencontre seront reversées aux familles génoises en proie à des difficultés. Forlan de retour, Milito élu Bidon d'or 2011 L'équipe milanaise qui, en novembre dernier flirtait dangereusement avec la zone de relégation, évolue désormais dans le ventre mou de la Serie A. Incapables à l'époque de trouver du liant sur le terrain, les Nerrazzurri ressemblaient davantage à une somme d'individualités qu'à un groupe cohérent et solidaire. Entre temps, l'ancien coach de Chelsea, arrivé sur le banc lombard en septembre dernier, a posé sa patte sur un effectif qui compte pléthore de nouveaux visages. A l'image de la victoire obtenue à San Siro face à la Fiorentina (2-0) ce samedi, l'Internazionale semble avoir trouvé son rythme de croisière et reste sur une série prometteuse de trois victoires en quatre matches en championnat. Hormis la débâcle à domicile face à l'Udinese (0-1) qui remonte à dix jours, les coéquipiers du vétéran Javier Zanetti ont nombre de motifs de satisfaction en cette fin d'année, au premier rang desquels le retour dans le groupe de Diego Forlan. En cas de victoire face au Genoa ce mardi, les protégés du président Moratti grimperaient à la sixième place du classement, devançant au niveau comptable les Siciliens de Palerme. Une éclaircie dans la torpeur milanaise qui ne saurait occulter la triste récompense obtenue par l'un des fers de lance d'un Inter victorieux, acteur incontournable du triplé réalisé sous l'ère Mourinho, l'attaquant Diego Milito. Lauréat du Bidon d'Or, un prix ironique remis par l'émission italienne "Catersport" de Radio2 qui couronne un joueur aux performances décevantes, l'Argentin n'est plus que l'ombre de lui-même cette saison. Auteur de trois buts, dont deux penalties, en neuf apparitions, le natif de Bernal symbolise à lui-seul la perte de repères d'un club qui trônait sur le toit de l'Europe deux années auparavant. A 32 ans, l'international albiceleste enchaîne les périodes d'indisponibilité. Une trajectoire qui n'est pas sans rappeler celle du précédent détenteur du "trophée", un certain Adriano...