L'incroyable doublé tricolore

  • A
  • A
L'incroyable doublé tricolore
Partagez sur :

Après avoir clôturé les épreuves du contre-la-montre des Mondiaux de Copenhague sans la moindre médaille, l'équipe de France a parfaitement débuté les épreuves en ligne vendredi. Si Manon Souyris a dû se contenter de la quatrième place chez les Juniors, Arnaud Démare a décroché le titre mondial chez les Espoirs (moins de 23 ans), devant son coéquipier Adrien Petit. Un doublé historique pour le clan tricolore !

Après avoir clôturé les épreuves du contre-la-montre des Mondiaux de Copenhague sans la moindre médaille, l'équipe de France a parfaitement débuté les épreuves en ligne vendredi. Si Manon Souyris a dû se contenter de la quatrième place chez les Juniors, Arnaud Démare a décroché le titre mondial chez les Espoirs (moins de 23 ans), devant son coéquipier Adrien Petit. Un doublé historique pour le clan tricolore ! Un scénario parfait. Grand favori de la course en ligne des championnats du monde des moins de 23 ans, Arnaud Démare n'a pas déçu l'équipe de France, vendredi à Copenhague, en s'adjugeant au sprint le maillot arc-en-ciel. Le coureur stagiaire de la FDJ, cinquième l'an dernier à Melbourne derrière l'Australien Michael Matthews, l'Allemand John Degenkolb, l'Américain Taylor Phinney et le Canadien Guillaume Boivin (3e ex-aequo), tous passés professionnels en 2011, succède ainsi, au palmarès tricolore, à Romain Sicard, sacré en 2009. Mais l'euphorie a gagné les rangs des Bleus, car son coéquipier Adrien Petit, chargé de lui emmener le sprint, a tellement bien assuré sa fonction qu'il est parvenu à décrocher la médaille d'argent, devant le Britannique Andrew Fenn. Malgré le rythme soutenu imprimé par les Australiens à l'entame de la dernière ligne droite, Démare, bien calé dans la roue du coureur de la Cofidis, n'a pas paniqué et a parfaitement su jaillir, lorsque ce dernier a accéléré dans les 100 derniers mètres pour le mener seul en tête. Derrière, personne n'a pu suivre les deux Français, qui ne se faisaient pas prier pour truster les deux premières places. Fous de joie une fois la ligne franchie, les deux anciens pensionnaires du CC Nogent-sur-Oise étaient rapidement rejoints par leurs coéquipiers, Romain Delalot, Rudy Molard, Angelo Tulik et Emilien Viennet, qui a parfaitement su durcir la course à l'entame du dernier tour pour stopper les velléités des autres équipes. Un travail d'équipe accompli durant 168 km et notamment en début de course lorsqu'il a fallu remonter rapidement Démare, contraint de changer de vélo en raison d'ennuis mécaniques, qui va peut-être donné des idées à leurs aînés, Voeckler, Chavanel, Offredo, Feillu et consorts qui seront sur ce circuit de 14 km dimanche. "Adrien m'a emmené le sprint à la perfection, on a viré en bas en cinquième et sixième position et après on a attendu au maximum pour fournir notre effort. On le fait à environ cent mères de la ligne. On avait une grosse pression en venant ici, beaucoup nous désignaient comme les favoris de ce mondial, on a su confirmer et valider ce statut sur le terrain par un doublé, c'est franchement génial", a confié le Beauvaisien sur le site de la Fédération française de cyclisme (FFC). Même satisfaction de la part du natif d'Arras, tout heureux d'avoir réalisé une telle performance pour ses premiers championnats du monde: "Je ne sais pas ce que va m'apporter cette médaille d'argent, on verra bien. Je disputais là le tout premier championnat du monde de ma carrière, je finis sur le podium à la deuxième place, je n'ai franchement pas à me plaindre". Dans la matinée, Manon Souyris, 18 ans, est elle aussi passée tout près d'un podium mondial chez les juniors, mais la jeune Tarnaise a finalement dû se contenter de la quatrième place à l'issue des 70 km, derrière la Britannique Lucy Garner, la Belge Jessy Druynts et la Danoise Christina Siggaard. Quoiqu'il advienne dimanche, la relève est en tout cas déjà assurée dans le clan tricolore. Course en ligne des moins de 23 ans: Le classement 1. Arnaud Demare (France) 2. Adrien Petit (France) 3. Andrew Fenn (Grande-Bretagne) 4. Rudger Selig (Allemagne) 5. Marco Haller (Autriche) 6. Filippo Fortin (Italie) 7. Wouter Wippert (Pays-Bas) 8. Alexey Tsatevitch (Russie) 9. Tosh Van Der Sande (Belgique) 10. Andris Smirnovs (Lettonie)