L'imbroglio Saer Sene

  • A
  • A
L'imbroglio Saer Sene
Partagez sur :

Recruté par Gravelines-Dunkerque le 21 novembre dernier, Saer Sene n'a toujours pas joué avec le BCM et sera encore absent samedi contre l'Asvel, lors de la 9e journée de Pro A. Le pivot sénégalais, meilleur rebondeur du championnat la saison passée, est actuellement bloqué à Dakar dans l'attente d'un visa. Les dirigeants nordistes désespèrent...

Recruté par Gravelines-Dunkerque le 21 novembre dernier, Saer Sene n'a toujours pas joué avec le BCM et sera encore absent samedi contre l'Asvel, lors de la 9e journée de Pro A. Le pivot sénégalais, meilleur rebondeur du championnat la saison passée, est actuellement bloqué à Dakar dans l'attente d'un visa. Les dirigeants nordistes désespèrent... A Gravelines-Dunkerque, tout le monde s'était fait une joie de l'arrivée de Saer Sene. Christian Monschau, qui voulait "un joueur qui apporte un plus ", se voyait offrir une montagne de 2,11 mètres capable de donner une autre dimension à sa raquette, encore orpheline de Chris Owens parti à Mariupol en Ukraine. Les supporters s'attendaient déjà à le voir dévorer ses adversaires au rebond, un exercice dans lequel il avait excellé avec Hyères-Toulon en 2009-10. Et, à plus large échelle, les dirigeants du BCM bouclaient un recrutement judicieux qui, sur le papier, donnait au club nordiste d'autres ambitions. Ça, c'était le 21 novembre. Plus de deux semaines plus tard, Saer Sene n'est toujours pas là. Et il n'est pas près de débarquer. Attendu pour le match du BCM contre Villeurbanne, samedi soir au Sportica lors de la 9e journée de Pro A, le pivot sénégalais, 24 ans, est encore bloqué à Dakar, où il attend un visa pour revenir en France. Des difficultés administratives l'avaient déjà empêché de rejoindre Charleroi, en début de saison. "Là, on a tout fait, on ne peut pas faire plus. Michel Delebarre (président de la Commission Cohésion Territoriale, ndlr)est intervenu. On a fait des courriers. Il y a eu l'envoi d'une valise diplomatique, explique Hervé Beddeleem dans La Voix des Sports. Le 18 décembre au plus tard Des démarches qui désespèrent le directeur exécutif gravelinois: "Un moment, on nous dit qu'on a le visa. Et ensuite, on le retire. Il y a des rumeurs qui ont couru, qui ne sont pas de notre fait, qu'il y avait eu une intervention pour que ça soit retardé. Tout ça pose question." Qui en veut à Saer Sene, meilleur rebondeur de Pro A sous les couleurs du HTV avec 11,3 rebonds (et 12,4 points de moyenne par match) ? Le quotidien régional avance que sa non-participation aux éliminatoires de la Coupe d'Afrique, cet été, a mis hors de lui le président de la fédération sénégalaise. Mais rien ne dit que le nerf de cet imbroglio soit là, surtout que l'intérieur a pu s'envoler pour les Etats-Unis à la même période. Sans aucun problème. Le BCM verra-t-il un jour sa recrue XXL, draftée par feu les Seattle Supersonics en 2006 ? "On s'est fixé Roanne (le 18 décembre, ndlr) pour sa venue", répond Romuald Coustre, le manager de l'équipe. En attendant, c'est sans lui que Gravelines-Dunkerque accueillera une formation de l'Asvel en net redressement depuis l'arrivée sur le banc de Nordine Ghrib à la place de Vincent Collet. Et si ce statu quo perdure jusqu'à la trêve, avec Chalon-sur-Saône et Roanne au programme, pas sûr que Mike Fraser suffira, au poste cinq, pour maintenir les Nordistes en tête du championnat. Mais jusqu'ici, le secteur intérieur de petite taille a bien tenu la route. Saer Sene peut bien attendre encore un peu...