L'hôtel des Bleus, pas une exception

  • A
  • A
L'hôtel des Bleus, pas une exception
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - Comme l'équipe de France, de nombreuses sélections ont choisi des résidences de luxe.

CM 2010 - Comme l'équipe de France, de nombreuses sélections ont choisi des résidences de luxe.Si l'équipe de France est fortement critiquée, notamment par la secrétaire d'Etat aux Sports Rama Yade, pour avoir choisi de résider dans un hôtel cinq étoiles durant le Mondial, elle n'est pas la seule sélection dans ce cas. Profitant de l'enveloppe de 350 millions d'euros distribuée par la FIFA à l'ensemble des 32 participants pour leurs frais de séjour, transport compris, soit 6,7 millions d'euros par équipe au minimum et jusqu'à 25 millions d'euros pour le vainqueur, la plupart des nations ont en effet décidé d'occuper des résidences luxueuses.L'Angleterre, notamment, loge au Bafokeng Camp Royal Marang Hotel. Un complexe hôtelier de 82 chambres à 240 euros la nuit, avec écrans plasmas et machines à expresso dans chacune d'entre elles. Wayne Rooney et ses coéquipiers pourront profiter de la piscine, du spa, du jacuzzi et du sauna de l'établissement. Six terrains de foot, dont deux équipés d'un éclairage nocturne, sont également à leur disposition. Selon la presse d'outre-Manche, la fédération anglaise aurait déboursé près d'un million de livres (soit environ 1,2 millions d'euros) pour réservé la totalité de l'hôtel.Le Honduras dans un quatre étoilesLes Allemands ont quant à eux investi un cinq étoiles près de Pretoria, où il faut débourser de 200 à 300 euros la nuit pour occuper l'une des suites. Les Brésiliens ne sont pas en reste avec l'hôtel Fairway, situé au coeur d'un golf magnifique dans la région de Johannesburg. La sélection néerlandaise occupe quant à elle le Hilton de Johannesburg, situé dans le quartier d'affaires. Les autres grandes équipes, Argentine, Portugal, Italie, bénéficient de prestations équivalentes.Si les champions d'Europe espagnols ont quant à eux fait le choix d'une résidence universitaire, comme l'avait souligné Rama Yade, cette dernière propose un confort haut de gamme et des installations sportives de pointe. Malgré des moyens plus limités, d'autres sélections n'ont pas pour autant négligé cet aspect. Les Honduriens par exemple résideront dans un quatre étoiles à Johannesburg.