L'honneur est sauf pour les Blacks

  • A
  • A
L'honneur est sauf pour les Blacks
Partagez sur :

La Nouvelle-Zélande a battu l'Australie samedi à Wellington (33-6) en clôture du Tri-Nations. Mais c'est l'Afrique du Sud qui a remporté le trophée.

Victorieuse du Tri-Nations ces quatre dernières années, la Nouvelle-Zélande a abandonné son trophée au profit de l'Afrique du Sud qui l'a battu à trois reprises lors de cette édition 2009. Seule satisfaction pour les All-Blacks, ils finissent deuxièmes du tournoi grâce à leur troisième succès consécutif obtenu samedi à Wellington face à l'Australie (33-6).La Bledisloe Cup pour lot de consolation. C'est sur cette image de Richie McCaw, le capitaine des Blacks, soulevant ce trophée mis en jeu chaque année entre l'Australie et la Nouvelle-Zélande que le rideau est tombé samedi sur le Tri Nations 2009. Mais ne vous y trompez pas, les grands vainqueurs de cette 14e édition sont bien les champions du monde sud-africains qui, à la faveur de leur sans-faute contre les All Blacks et une dernière victoire acquise en terre néo-zélandaise le week-end passé à Hamilton, ont décroché la troisième couronne de leur histoire, la première depuis 2004 avant quatre ans d'hégémonie noire sur la compétition.Déchus à domicile mais déjà assurés de récupérer la Bledisloe Cup grâce à leurs deux précédents succès étriqués sur les Wallabies (22-16 en ouverture de tournoi et 19-18 fin août en Australie), les hommes de Graham Henry n'avaient donc que leur honneur, et cette deuxième place dont ils ne sauraient se contenter, à défendre samedi à Wellington, là même où le billot du sélectionneur néo-zélandais était déjà en jeu en juin dernier face à des Français venus s'imposer une semaine plus tôt à Dunedin. Fiers, les Blacks se sont préservés d'une troisième défaite à domicile cette année et offerts un peu de répit jusqu'à leur tournée automnale. Crédit qui s'amenuise en revanche pour Robbie Deans, le sélectionneur australien, dont les résultats tardent à suivre avec une prometteuse mais inexpérimentée équipe.Rattraper le retard avant la Coupe du Monde 2011Ce XV aligné samedi à Wellington était pourtant le même que celui victorieux des Springboks au début du mois. Mais face à une équipe néo-zélandaise recentrée sur son paquet d'avant, les jeunes Wallabies n'ont pas tenu la distance. Après avoir rivalisé une demi-heure et résisté aux assauts des Blacks, concédant tout de même quatre pénalités au passage dont trois converties par Carter (14e, 16e, 21e), les Australiens, pourtant en supériorité numérique suite au carton jaune écopé par Toeava pour un plaquage dangereux sur O'Connor (28e), ont craqué. Sur une chandelle désespérée de Muliaina, Jane, l'un des cinq nouveaux lancés par Graham Henry, récupère le ballon et résiste au plaquage adverse pour mettre, avec l'aide de la transformation de Carter, les Kiwis à l'abri (32e, 16-6).Intraitables défensivement autour de leur capitaine McCaw, les Blacks se retrouvent des ailes sous l'impulsion de Jane et Rokocoko. Il leur faudra cependant attendre la fin de match pour donner plus de richesse à leur victoire grâce à deux essais : le premier de Nonu qui résiste à Genia et O'Connor pour fructifier une passe de Carter (76e, 24-6), le second à la sirène de Rokocoko servi au bout de son aile après un ultime effort de la mêlée néo-zélandaise (80e, 31-6). Une dernière charge qui permet à la Nouvelle-Zélande de quitter la compétition la tête haute. Mais pas sans une obligation de remise en question si elle veut rattraper le train sud-africain d'ici 2011...