L'honneur est sauf

  • A
  • A
L'honneur est sauf
Partagez sur :

BASKET - Au lendemain de leur élimination, les Bleues ont battu la Corée en match de classement.

Moins de vingt-quatre heures après la grosse désillusion subie contre l'Espagne (74-71, a.p.), en quarts de finale du Mondial 2010, l'équipe de France féminine a relevé la tête. Les Bleues ont dominé la Corée du Sud (61-46), ce samedi à Karlovy Vary, en match de classement. Elles affronteront l'Australie pour la cinquième place. Finir cinquième, au mieux. Tel est l'objectif que vise désormais l'équipe de France féminine en République tchèque. Rageant quand on repense au scénario de son quart de finale perdu la veille contre l'Espagne (74-71, a.p.) alors qu'elle avait treize points d'avance en début de dernier quart-temps, six à une minute du buzzer. Mais ces Bleues ont des ressources morales jusqu'au bout des ongles. Et malgré la désillusion ou la claque, appelez-la comme vous voudrez, elles ont fait ce samedi à Karlovy Vary le premier pas vers une fin plus heureuse, à la hauteur de leur parcours dans ce Championnat du monde 2010. Bien finir contre l'Australie Sans trop faire de détails, les filles de Pierre Vincent se sont facilement débarrassées de la Corée du Sud (61-46), la plus faible équipe encore en lice dans ces matches de classement sans autre enjeu que l'honneur. Une victoire qu'elles doivent notamment à Marion Laborde (15 points, 3 rebonds), Emmeline Ndongue (10 points, 5 rebonds), Clémence Beikes (10 points, 6 rebonds) et Céline Dumerc (9 points, 8 rebonds). Malgré la "honte" qu'elle a ressentie devant les Espagnoles moins de vingt-quatre auparavant, la capitaine tricolore ne s'est pas cachée en passant 27 minutes sur le parquet. Avec, sans doute, de gros regrets dans un coin de la tête. Pour terminer en beauté un Mondial somme toute réussi en l'absence d'Isabelle Yacoubou, Sandrine Gruda et Emilie Gomis, les Françaises devront dimanche prendre le meilleur sur l'Australie, championne du monde en titre et tombeuse de la Russie un peu plus tôt (78-73). Une équipe qui avait battu les Bleues au deuxième tour, dans le groupe E, sans qu'il n'y ait eu matière à râler (62-52). Dimanche, la donne sera peut-être différente. Il faudra pour cela que les joueuses de Pierre Vincent n'oublient pas de jouer durant quarante minutes. Contre les Coréennes, qu'elles ont contrôlées dès le premier quart (15-11, 10e) allant même jusqu'à compter vingt points d'avance en milieu de dernier acte (59-39, 36e), elles ont su le faire. Une performance à rééditer pour quitter la compétition avec le sourire.