L'heure du Clasico a sonné

  • A
  • A
L'heure du Clasico a sonné
Partagez sur :

FOOTBALL: Le Real Madrid se déplace sur la pelouse du Barça ce dimanche dans le cadre de la 12e journée de Liga.

Chaque année, l'impatience des Socios du Barça et du Real grandit à l'approche du Clasico. Le Real Madrid, actuel leader de la Liga, se déplace sur la pelouse de son dauphin blaugrana ce dimanche, dans le cadre de la 12e journée de Liga. L'objectif pour les Catalans de reprendre la tête du championnat.Un sommet, un vrai ! Depuis l'été dernier, et le recrutement en fanfare de Florentino Perez (Cristiano Ronaldo, Kaka, Benzema, Xabi Alonso, Arbeloa...) afin de contrer le Barça et son fabuleux triplé de la saison dernière, le monde du football attend avec impatience cette confrontation directe. Un duel au sommet qui arrive au meilleur moment puisque le Real Madrid a chipé la première place aux Blaugrana lors de la dernière journée. Voilà qui donne encore plus de piment à une rencontre qui n'en manque pourtant pas. "Pas besoin de nous motiver, car pour des matches comme celui-là, on arrive tous sur le terrain avec un surcroît de motivation", glisse Gerard Pique au micro de Barça TV. Un constat qui vaut pour les deux formations d'ailleurs. Pour le club catalan, vainqueur la saison dernière au Camp Nou 2-0 puis surtout à Madrid, 6-2, humiliation en règle, c'est une question de prestige et d'honneur. Pas question en effet de laisser filer le Real Madrid au classement. En ce sens, le succès obtenu mardi face à l'Inter Milan en Ligue des champions a fait le plus grand bien aux Barcelonais. Un succès libérateur qui a donc ouvert une semaine de grand danger de la meilleure des manières. Car au-delà du résultat, c'est bien la prestation des hommes de Guardiola, pourtant privés de Messi et Ibrahimovic face aux Nerazzurri, qu'il faut retenir. Pellegrini: "Ça ne me surprendrait pas de battre le Barça au Camp Nou".Du jeu, c'est justement ce qui manque encore à un Real Madrid heureux de se retrouver si haut dans la hiérarchie de la Liga. "C'est vrai qu'on manque de créativité, de mobilité et d'un peu de réalisme devant le but", convient Manuel Pellegrini, l'entraîneur des Merengue. Le Chilien n'imagine cependant pas son équipe subir le jeu de son adversaire. "Ça ne me surprendrait pas de battre le Barça au Camp Nou. Je ne vois pas tant de différences entre le jeu des deux équipes. Le jeu est différent mais nous avons plus de points", ajoute-t-il. Une confiance au plus haut notamment motivée par le retour aux affaires de Cristiano Ronaldo qui a rejoué mercredi en Ligue des champions face au FC Zurich (1-0) et qui devrait être titulaire à Barcelone. "Je me sens bien et je veux jouer contre Barcelone. On veut gagner, que ce soit 1-0, 2-0 peu importe, ce qu'on veut c'est gagner", martèle le Portugais dans les colonnes de Marca. Un discours logique tenu par tout le vestiaire madrilène. "Remporter un succès là-bas, ce serait taper du poing sur la table", ajoute Gonzalo Higuain, l'un des hommes en forme du leader de la Liga. Messi titulaire d'entrée de jeu ?Malgré ces bonnes intentions, et devant leur public du Camp Nou, les Catalans, autrement plus impressionnants dans le jeu, partiront avec les faveurs des pronostics. Une partie des doutes a été dissipée avec la prestation de haut niveau réalisée face à l'Inter. De surcroît, face à Madrid, Lionel Messi devrait effectuer son retour, tout comme Zlatan Ibrahimovic. Deux cartes maîtresses qui pèseront énormément dans la balance. Et si Pep Guardiola a expliqué qu'il ne prendrait aucun risque, l'Argentin et le Suédois, eux, semblent prêts à tout pour être de la partie. Interrogé sur la première place du Real Madrid, l'entraîneur du Barça n'a pas pu s'empêcher de répondre: "Ils sont leaders mais comment ne pas l'être après avoir dépensé 270 millions." Il n'en pense évidemment pas un mot...