L'heure du choix

  • A
  • A
L'heure du choix
Partagez sur :

Vincent Collet annoncera mardi une liste réduite de "quinze ou seize noms", à un mois du début de la préparation de l'équipe de France à l'Euro 2011 (31 août-18 septembre). Si la présence de certains, comme Tony Parker ou Joakim Noah, ne fait aucun doute, d'autres joueurs sont moins sûrs d'en faire partie. Le point.

Vincent Collet annoncera mardi une liste réduite de "quinze ou seize noms", à un mois du début de la préparation de l'équipe de France à l'Euro 2011 (31 août-18 septembre). Si la présence de certains, comme Tony Parker ou Joakim Noah, ne fait aucun doute, d'autres joueurs sont moins sûrs d'en faire partie. Le point. Les incontournables Cette année, Vincent Collet pourra compter, sauf blessure, sur tous ses joueurs NBA. Tony Parker, éliminé dès le premier tour des playoffs avec les San Antonio Spurs, répète depuis des mois qu'il veut disputer cet Euro 2011 afin de qualifier les Bleus aux Jeux Olympiques de Londres, en 2012. Il n'y a donc aucune raison pour qu'il ne soit pas dans la liste de "quinze ou seize noms" que dévoilera mardi le sélectionneur de l'équipe de France. A l'arrière, Nando De Colo et Yannick Bokolo sont deux joueurs abonnés à la sélection depuis 2008 et devraient également débuter la préparation le 12 juillet prochain. C'est le cas également des ailiers Nicolas Batum, qui est devenu un cadre en peu de temps, et Mickaël Gelabale, l'un des rares à avoir été à son meilleur niveau lors du Mondial 2010 en Turquie. Pour Boris Diaw et Florent Pietrus, aucun doute non plus, a priori. Même si le second reste sur une saison discrète à Valence, il est un pilier du groupe tricolore. Au poste cinq, l'entraîneur national compte énormément sur la présence de Joakim Noah, qui a affirmé tout au long de la saison son intention d'être de l'aventure en Lituanie. "J'espère qu'il sera là !, avait déclaré Vincent Collet au mois de mai, lors de l'annonce d'une première présélection de vingt-quatre joueurs. J'ai discuté avec lui, il veut se battre pour être aux J.O." Ronny Turiaf, qui est un autre élément important pour faire le poids dans la raquette, a lui aussi assuré qu'il était "candidat" aux Bleus si son genou le laissait en paix. Mais les New York Knicks ayant fait long feu en playoffs, il n'a pas trop tiré dessus. Les inconnues "Le douze final est dans mon esprit", avait avoué Vincent Collet. En plus des neuf joueurs précédemment cités, trois partent donc avec une longueur d'avance sur les autres. Même si Nando De Colo peut dépanner en meneur, Tony Parker doit avoir une doublure au poste un. Cela devrait se jouer entre Antoine Diot, qui avait manqué le Mondial 2010 à cause d'une blessure au dos, et celui qui l'avait remplacé et avait fait bonne figure en Turquie, Andrew Albicy. A moins que Rodrigue Beaubois, très incertain après une saison quasi-blanche, soit finalement apte au service. Ce qui est tout de même peu probable étant donné qu'il n'a pas joué une minute des NBA Finals avec les Dallas Mavericks. Un autre billet pour Siauliai, où aura lieu le premier tour de l'Euro 2011, devrait se jouer entre Fabien Causeur, blessé durant six mois avec Cholet mais auteur d'une bonne finale de Pro A contre Nancy, et Mickaël Pietrus, qui effectue son retour en équipe de France après cinq ans d'absence. Ces deux-là seront probablement dans les seize, mais devront faire leurs preuves lors de la préparation estivale, qui débutera par un stage de trois jours à l'Insep. A l'intérieur, Ian Mahinmi, qui est convoqué depuis 2009, sera normalement en balance avec Ali Traoré, un joueur qui avait déçu l'an dernier mais que Vincent Collet apprécie tout particulièrement car il l'a coaché à Villeurbanne. Les improbables Sur les postes extérieurs, cela laisserait du coup peu de place pour Steed Tchicamboud, pourtant très performant avec Chalon-sur-Saône cette saison, Abdoulaye M'Baye, que Vincent Collet dirigera à Strasbourg à la rentrée prochaine, Evan Fournier, "le dernier nom coché sur la liste" de vingt-quatre noms établie précédemment par le sélectionneur, et Charles Lombahe-Kahudi. Idem pour Ilian Evtimov, à moins que son profil atypique de shooteur joue en sa faveur, et Kim Tillie. Enfin, Kévin Seraphin et Luc-Arthur Vebobe risquent de faire les frais de la forte concurrence au poste de pivot. Mais l'expérience le montre, une liste est rarement définitive avant le départ.