L'heure de Leonardo

  • A
  • A
L'heure de Leonardo
Partagez sur :

Entraîneur de l'AC Milan depuis 2001, Carlo Ancelotti, parti à Chelsea, a été remplacé sur le banc rossonero par Leonardo. Le Brésilien, qui a porté les couleurs du club lombard après avoir joué au PSG, a tenu sa première conférence de presse lundi.

Au lendemain de la dernière journée de Serie A et la victoire de l'AC Milan sur la pelouse la Fiorentina qui assure au club lombard une place en Ligue des Champions la saison prochaine, Leonardo a tenu sa première conférence de presse en tant qu'entraîneur des Rossoneri. L'ancien milieu de terrain du PSG et de la Seleçao succède à Carlo Ancelotti qui a pris la direction de Chelsea."Je rêvais de devenir joueur mais jamais ne n'aurais espéré devenir entraîneur un jour." Ce jour est venu pour Leonardo Nascimento de Araújo, plus connu sous le patronyme de Leonardo. A 39 ans, l'ancien milieu de terrain du Paris Saint-Germain et de la Seleçao embrasse la carrière d'entraîneur de l'AC Milan, un club auquel il est resté fidèle depuis sa retraite de joueur en 2003. Une information que l'administrateur délégué du club lombard, Adriano Galliani, avait officialisée dès dimanche dans l'euphorie de la dernière victoire de la saison des Rossoneri à Florence, succès qui assurait alors la présence des Milanais en Ligue des Champions la saison prochaine."Aujourd'hui je commence une nouvelle aventure avec beaucoup d'humilité, d'enthousiasme et d'ambitions. Et ce qui me rend heureux, c'est ce climat de confiance autour de moi", a confié lundi, lors d'une conférence de presse organisée à San Siro, Leonardo après avoir rendu un hommage appuyé à son prédécesseur, Carlo Ancelotti, qui quitte l'institution milanaise pour rejoindre Chelsea. "Un lien extraordinaire nous unit, comme le reste du vestiaire et du club est uni à lui. Je dois avouer que Carlo Ancelotti est la personne qui m'a le plus encouragé à accepter ce poste. Nous suivons en quelque sorte le même chemin."Kaka sur le départ ?Contrairement au futur coach des Blues, lequel quitte l'AC Milan dans un climat de défiance en dépit des déclarations des uns et des autres, Leonardo est propulsé sur le banc sans la moindre expérience de la fonction. Pas simple dans ces conditions de succéder à un homme qui, en huit ans, a garni l'armoire à trophées du club d'un titre de champion d'Italie (2004), de deux Ligue des Champions (2003 et 2007), de deux Supercoupe de l'UEFA (2003 et 2007) ou du titre de champion du monde des Clubs (2007). Quel entraîneur Leonardo sera-t-il ? "Davantage en costume-cravate qu'en survêtement", a souri celui qui a notamment gagné ses galons au sein du club en raison de son physique et de son élégance. "Je change de rôle, je suis entraîneur. J'ai ma vision de ce club, je connais parfaitement la culture, la philosophie et les besoins de ce club. Je me sens comme l'administrateur d'une structure qui marche déjà mais qui peut être améliorée. Je pense être la bonne personne pour opérer des réaménagements", a-t-il ajouté, précisant que Mauro Tassotti resterait son assistant. "Je veux une équipe rapide avec le ballon", a insisté le champion du monde 1994, relayant les desiderata de son président, Silvio Berlusconi. "Le style du Milan, sa philosophie restent. Le 4-3-1-2, c'est notre identité, mais cela peut changer. Je veux jouer l'offensive, un jeu qui plaît et permet aux joueurs de donner le meilleur d'eux-mêmes." Reste à savoir de quels joueurs disposera le Brésilien qui avoue porter un soin particulier aux ailes de son équipe. Paolo Maldini a mis fin à sa carrière. David Beckham a terminé sa pige. Kaka est d'ores et déjà annoncé au Real Madrid. Ronaldinho ? "Il a été en difficulté après sa blessure mais a compris à quel point ce championnat était dur et combien il faut s'astreindre à une discipline quotidienne." Qu'on se le dise, il va y avoir du changement à Milan.