L'heure de Benzema

  • A
  • A
L'heure de Benzema
@ Reuters
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Laurent Blanc mise sur Benzema pour perturber la défense de la Bosnie.

EQUIPE DE FRANCE - Laurent Blanc mise sur Benzema pour perturber la défense de la Bosnie. Entouré de Laurent Blanc, Fabien Barthez et Bixente Lizarazu, Karim Benzema se faisait presque tout petit. Ce dimanche, sur le plateau ensoleillé de Téléfoot monté à quelques mètres du Château de Clairefontaine, l'attaquant international écoutait, comme un sage écolier, les paroles de son sélectionneur, de l'ancien gardien des Bleus et du remplaçant de Jean-Michel Larqué à TF1 en tant que consultant numéro un pour les matches des Tricolores. Si les trois champions du monde 1998 semblaient imposants devant un des symboles de la nouvelle génération des Bleus, Benzema sait qu'il peut un jour prétendre à lui aussi grimper sur le toit du monde. En 2014 au Brésil ? Après le choc du revers concédé vendredi contre la Biélorussie, la France n'est pas en position d'espérer une telle hypothèse. L'espoir actuel est justement représenté par le joueur du Real Madrid qui se retrouvera sans doute titulaire mardi soir à Sarajevo pour Bosnie-France. "Je me sens bien physiquement. Mon adaptation ne s'est pas bien passée la saison dernière mais cette année, j'ai de nouvelles ambitions. Dans les grands clubs, c'est toujours difficile, il faut faire des sacrifices. Je suis prêt au combat pour le Real et l'équipe de France...", déclarait Benzema dimanche. 8 buts en 28 capes Des paroles en forme de soulagement pour un Laurent Blanc qui a traversé les derniers jours sous une avalanche de mauvaises nouvelles. Au delà des soucis d'effectifs rencontrés pour composer son groupe et notamment les suspensions liées aux événements d'Afrique du Sud, le sélectionneur français a dû faire face à deux blessures intervenues durant le match contre la Biélorussie avec les sorties de Loïc Rémy (33e minute) et Louis Saha (79e), neuf minutes après son entrée sur la pelouse du Stade de France. Le lendemain, les examens passés par Guillaume Hoarau à l'hôpital de Rambouillet décelaient une contusion musculaire à l'épaule droite. Trois attaquants forfaits en moins de 24 heures, l'hécatombe est sévère. Le néo-Lyonnais Jimmy Briand a été appelé en renfort. Les mauvaises langues diront que Blanc n'a pas perdu grand chose au vu de l'efficacité de son secteur offensif. Il est vrai que vendredi soir, les Bleus ont failli, entre autres, en terme de réalisme dans la surface de réparation adverse. "Le Président" s'est justement plaint du manque d'expérience internationale de ses attaquants dont le meilleur buteur au coup d'envoi était... un milieu de terrain en la personne de Florent Malouda (quatre réalisations). Le retour de Karim Benzema, et ses 8 buts en 28 capes, tomberait donc à pic. Surtout, l'ex-Lyonnais représente l'espoir le plus sérieux pour les Bleus de posséder à l'avenir un attaquant de haut niveau, capable de succéder à Thierry Henry (retraite) et Nicolas Anelka (suspendu 18 matches) et de s'installer durablement comme l'attaquant numéro un français. Décevant à l'Euro 2008, à l'image des Français sortis sèchement au premier tour, absent de la dernière Coupe du monde, non retenu par Raymond Domenech, Karim Benzema peut repartir de l'avant en cet automne 2010 approchant, soutenu qu'il est par Laurent Blanc. De retour à l'entraînement à Clairefontaine, samedi, le Madrilène a inscrit un doublé lors d'une opposition devant les moins de 19 ans français. C'est déjà ça.