L'exploit du Tout Puissant !

  • A
  • A
L'exploit du Tout Puissant !
Partagez sur :

Pour la première fois dans l'histoire de la Coupe du monde des clubs, une équipe autre que sud-américaine ou européenne s'est qualifiée pour la finale de l'épreuve. Il s'agit du Tout Puissant Mazembe qui a battu en demi-finale les Brésiliens de l'Internacional (2-0), mardi à Abu Dhabi. En finale, les Congolais retrouveront l'Inter Milan ou les Sud-Coréens de Seongnam Ilhwa.

Pour la première fois dans l'histoire de la Coupe du monde des clubs, une équipe autre que sud-américaine ou européenne s'est qualifiée pour la finale de l'épreuve. Il s'agit du Tout Puissant Mazembe qui a battu en demi-finale les Brésiliens de l'Internacional (2-0), mardi à Abu Dhabi. En finale, les Congolais retrouveront l'Inter Milan ou les Sud-Coréens de Seongnam Ilhwa. Jamais un club brésilien ne s'était incliné lors de la Coupe du monde des clubs. C'est désormais chose faite après la défaite du Sport Club Internacional face au Tout Puissant Mazembe (0-2), mardi en demi-finale de l'édition 2010 disputée à Abu Dhabi. Tombeurs des Mexicains de Pachuca au tour précédent (1-0), les Congolais ont de nouveau su créer la surprise pour se hisser en finale de l'épreuve, où ils retrouveront samedi soit l'Inter Milan, soit les Sud-Coréens de Seongnam Ilhwa. Double tenant de la Ligue des champions africaine, le Tout Puissant Mazembe a une nouvelle fois fait preuve d'une solidarité sans faille pour venir à bout d'un adversaire a priori bien plus fort. Indécise en première période, les deux équipes ayant eu l'occasion de prendre l'avantage, la rencontre a tourné à l'avantage de la formation congolaise au retour des vestiaires. Intenable sur son côté gauche, Kabangu hérite d'un bon ballon dans la surface, s'emmène le cuir du pied gauche et adresse une frappe enroulée du droit qui va se loger dans le petit filet opposé du gardien brésilien Renan (1-0, 53e). Kaluyituka met les siens à l'abri La réaction des coéquipiers d'Ilan, l'ancien sochalien et stéphanois forfait en raison d'une blessure au pied droit, ne se fait pas attendre, mais le gardien Kidiaba est impérial sur sa ligne, sur une frappe puissante de l'ex-grand espoir argentin D'Alessandro (60e), puis sur un tir croisé de Giuliano (69e). Si Renan maintient l'espoir pour l'Internacional en claquant au-dessus de son but un coup franc lointain de Kabangu, toujours aussi dangereux (75e), les hommes de Lamine N'Diaye ne vont pas tarder à se mettre à l'abri. Servi côté gauche, Kaluyituka, qui a fait un essai cet été à Arles-Avignon, fixe son vis-à-vis d'un passement de jambes et adresse une frappe à ras de terre, qui surprend le dernier rempart brésilien au premier poteau (2-0, 85e). Sonné, l'Internacional ne peut que constater la supériorité d'un soir du TP Mazembe, qui s'apprête désormais à vivre peut-être le match le plus important de son histoire.