L'exploit de Llodra !

  • A
  • A
L'exploit de Llodra !
@ Reuters
Partagez sur :

US OPEN - Le Français s'est offert Tomas Berdych, au premier tour.

US OPEN - Le Français s'est offert Tomas Berdych, au premier tour. Décidément, le ciment de Flushing Meadows réussit bien aux joueurs français. Après les belles performances de Mathieu, Clément et Chardy, qui ont respectivement sorti la veille Hewitt, Baghdatis et Gulbis, c'est au tour de Michael Llodra de s'offrir une tête de série au premier tour de la dernière levée du Grand Chelem de la saison. Le Parisien a dominé en trois manches (7-6, 6-4, 6-4) le Tchèque Tomas Berdych, tête de série n°7 et récent finaliste de Wimbledon et demi-finaliste de Roland-Garros. Et tout cela quasiment à cloche-pied puisque que des douleurs à la voûte plantaire l'oblige à jouer sous anti-inflammatoires depuis quelques jours. Au début du deuxième set, l'abandon a même sans doute traversé l'esprit de son clan puisque Llodra, alors en difficulté sur son service, réclamait et obtenait une pause médicale pour permettre au kiné d'examiner son pied gauche après une lourde chute. Bien parti dans la rencontre avec la première manche en poche (7-6), le Français serrait les dents pour reprendre sa place sur le court et sauver son engagement malgré trois occasions de break. Déconcentré par cet intermède, Berdych perdait son service pour la première fois du match (3-2), une aubaine pour Llodra qui n'en demandait pas tant et s'envoler, grâce à son superbe service extérieur de gaucher, vers le gain du deuxième set (6-4). Bis repetita dans le troisième avec un break pour se détacher 3-2. Et comme sur l'engagement adverse, le Tchèque ne trouvait jamais la solution, Llodra remportait le match d'un dernier smash (6-4). Sa tactique, mise en place avant la rencontre, a fonctionné à plein: abréger les échanges, jouer des chips et monter au filet dès que possible, voilà la palette du Français sur le Grandstand. Lui qui espérait disputer un bon match a été servi. Seulement a-t-il peut-être entamé un peu plus son physique, qu'il voulait justement épargné, avant le rendez-vous de la demi-finale de Coupe Davis contre l'Argentine mi-septembre. La suite de son tournoi le dira.