L'exploit de Kaymer

  • A
  • A
L'exploit de Kaymer
@ Reuters
Partagez sur :

GOLF - L'Allemand remporte l'USPGA après un playoff face à Watson.

GOLF - L'Allemand remporte l'USPGA après un playoff face à Watson. Vingt-cinq ans et déjà Majeur. Martin Kaymer a soulevé dimanche dans le Wisconsin le premier trophée du Grand Chelem de sa jeune carrière en remportant l'USPGA. Une victoire dans des circonstances hallucinantes au terme d'un dernier tour à rebondissements conclu par un barrage contre l'Américain Bubba Watson. "Je ne réalise pas ce qui s'est passé, a réagi l'Allemand après-coup. J'ai gagné mon premier majeur, j'en ai la chair de poule rien que d'en parler." Les deux hommes, qui ont fini le dernier tour à -11, auraient normalement dû être trois lors de ce playoff. Mais Dustin Johnson, comme lors de l'US Open, s'est liquéfié. Auteur d'un bogey sur le trou n°18 après avoir raté un putt pourtant facile pour le par, l'Américain a finalement écopé d'une pénalité de deux coups infligée par les commissaires pour avoir posé son club sur le sable d'un bunker au moment d'adresser la balle sur son deuxième coup. Cruel. C'est à deux que Martin Kaymer et Bubba Watson ont réglé leur compte au playoff. Trois trous de rab que le jeune Allemand, promis à un bel avenir, a mieux négocié que son adversaire américain. Sur le n°10, Watson a réussi un birdie contre le par pour Kaymer, une situation inversée sur le n°17. Tout s'est donc joué sur le n°18, trou dont Watson n'a pu éviter le décor, Kaymer en profitant pour s'imposer. "Durant le playoff, j'étais plutôt confiant. Je me suis juste dit: 'Ne fais pas d'erreurs stupides'", a-t-il ajouté. Jusqu'ici, aucun des deux n'avait gagné un tournoi majeur. Kaymer s'était adjugé l'Open de France l'année dernière sur le parcours de Saint-Quentin-en-Yvelines, après un barrage contre Lee Westwood. Watson a lui gagné son premier tournoi cette année, le Travelers Championship au mois de juin. Après un playoff, là aussi. Son deuxième titre est passé tout près. Un regret ? Sans doute, mais l'Américain a surtout préféré insister sur sa qualification pour la Ryder Cup avec l'équipe des Etats-Unis. Une compétition que Tiger Woods, 28e ex-aequo à Whistling Straits mais toujours numéro un mondial, n'est pas encore certain de disputer.