L'exploit de Feillu !

  • A
  • A
L'exploit de Feillu !
Partagez sur :

Passé professionnel cette saison, Brice Feillu a réussi l'exploit de s'imposer à Arcalis, vendredi au terme de la 7e étape du Tour de France, un an après le maillot jaune acquis par son frère, Romain. Derrière, Rinaldo Nocentini s'empare du Maillot jaune avec six secondes d'avance sur Alberto Contador, qui a fait la différence sur la fin et est repassé devant Lance Armstrong pour deux secondes.

Passé professionnel cette saison, Brice Feillu a réussi l'exploit de s'imposer à Arcalis, vendredi au terme de la 7e étape du Tour de France, un an après le maillot jaune acquis par son frère, Romain. Derrière, Rinaldo Nocentini s'empare du Maillot jaune avec six secondes d'avance sur Alberto Contador, qui a fait la différence sur la fin et est repassé devant Lance Armstrong pour deux secondes.Deux jours après le succès de Thomas Voeckler à Perpignan, un autre français s'est imposé sur la Grande Boucle vendredi lors de la première étape de montagne reliant Barcelone à la montée d'Arcalis en Andorre. Il s'agit du jeune coureur de l'équipe Agritubel, Brice Feillu, 23 ans, qui l'a emporté en solitaire devant Christophe Kern, Johannes Fröhlinger et Rinaldo Nocentini, qui s'empare du maillot jaune avec six secondes d'avance sur Alberto Contador, qui a semé ses concurrents directs lors des deux derniers kilomètres. Malgré les difficultés au programme de cette septième étape, la plus longue de ce Tour avec 224 kilomètres, trois hommes tentent une échappée dès le huitième kilomètre: le Français Christophe Riblon (AG2R) et les Espagnols José Ivan Gutierrez (Caisse d'Epargne) et Egoi Martinez (Euskaltel). Ils seront rejoints vingt kilomètres plus tard par six autres coureurs, Brice Feillu (Agritubel), Christophe Kern (Cofidis), Jérôme Pineau (Quick Step), Rinaldo Nocentini (Ag2r), Aliaksandr Kuschynski (Liquigas) et Johannes Fröhlinger (Milram).Armstrong limite la casseCe groupe de neuf coureurs va compter une avance maximum avoisinant les quinze minutes mais à l'approche de la dernière montée d'Arcalis, classée en hors-catégorie et située à un peu plus de dix kilomètres de l'arrivée, leur avance sur le peloton est inférieure à huit minutes. A l'arrière, les premières pentes des Pyrénées ont déjà fait des dégâts. Le Français Sébastien Joly (Française des Jeux) est ainsi contraint à l'abandon pour sa quatrième participation à la Grande Boucle. Une chute intervenue dans le faux plat menant à l'ascension finale retarde également plusieurs coureurs, notamment le maillot vert Mark Cavendish, Michael Rogers, Tom Boonen et le porteur du maillot blanc du meilleur jeune Tony Martin. Egalement à terre, Levi Leipheimer, lieutenant de Contador et Armstrong chez Astana, réintègre rapidement le peloton.Alors qu'à l'avant, Brice Feillu est parti en solitaire, la formation kazakhe contrôle l'allure du peloton. Un rythme trop élevé pour le maillot jaune, Fabian Cancellara, distancé à cinq kilomètres de l'arrivée. Le Suisse doit faire une croix sur sa précieuse tunique. Pour sa première saison professionnelle, le jeune tricolore de la formation Agritubel, âgé de 23 ans, parvient de son côté à conserver suffisamment d'avance pour franchir la ligne d'arrivée en vainqueur avec cinq secondes d'avance sur Kern, 25 sur Fröhlinger et 26 sur Nocentini. Une journée qui restera gravée dans sa mémoire, lui qui obtient par la même occasion le maillot à pois, et dans celle de son frère, Romain, également chez Agritubel, qui avait porté le maillot jaune durant une journée lors de l'édition 2008. Comme attendu, la grande explication entre les favoris a bien eu lieu. Elle a été provoquée par Cadel Evans à deux kilomètres du sommet. Mais l'Australien de la Silence-Lotto a été contré par un impressionnant Alberto Contador. Le Castillan a échoué de peu dans sa course au maillot jaune. Neuvième de l'étape à 3'26" du vainqueur du jour, le lauréat du Tour 2007 remonte à la deuxième place du général avec six secondes de retard sur le nouveau leader, Rinaldo Nocentini. Arrivé en quinzième position à 21 secondes de Contador, Lance Armstrong recule à la troisième place mais à seulement deux secondes de l'Espagnol. Le mano a mano entre les deux hommes ne fait que commencer.Fignon : "la victoire de Feillu est étonnante"envoyé par Europe1fr. - Découvrez les dernières vidéos de sport.