L'excellente opération d'Hamilton

  • A
  • A
L'excellente opération d'Hamilton
@ Reuters
Partagez sur :

F1 - Le Britannique a remporté le GP de Belgique devant Webber et Kubica.

F1 - Le Britannique a remporté le GP de Belgique devant Webber et Kubica. Des rebondissements à tous les étages et un grand vainqueur qui s'appelle Lewis Hamilton. Le Grand Prix de Belgique promettait du spectacle et des rebondissements, cela a été le cas ce dimanche au terme d'une course marquée par deux apparitions de la pluie, des accidents, des glissades ainsi que des confirmations. Lewis Hamilton a en effet parfaitement profité du départ complètement manqué de Mark Webber pour prendre les devants d'entrée de jeu et ne plus jamais lâcher prise malgré les conditions délicates et les deux apparitions du safety car. Le champion du monde 2009 a tenu bon pendant que derrière lui, ça chauffait sec à tous les étages. Kubica (Renault), Webber et Vettel (Red Bull) ou encore Massa et Alonso (Ferrari) ont tous commis des erreurs pour les payer plus ou moins cher. Button a aussi été puni mais sans avoir commis de bourde. Il a pris de plein fouet la monoplace de Vettel qui avait perdu le contrôle de sa Red Bull (18e tour). L'Allemand n'a guère été à la fête puisqu'il a écopé d'une pénalité par la suite avant d'être victime d'une crevaison suite à une touchette avec Liuzzi (Force India). Avec les apparitions de la pluie, il est passé 5 fois par la voie des stands et termine 15e. Webber s'en sort bien Ce n'est pas le seul grand perdant de la course puisque Fernando Alonso, seulement 10e qualifications, et qui avait pris le parti de partir en réglages pour la pluie, a été percuté par Barrichello en début de course, il a tenté de repartir en pneus intermédiaires, pari manqué. Un nouveau passage par les stands et puis il a pu entamer sa remontée jusqu'à la 8e place. Un moindre mal pouvait-il songer d'autant que la pluie allait revenir pour brouiller de nouveau les cartes. Une erreur a cependant mis un terme à sa course au 37e rang. Avec Vettel, ils sont donc les deux perdants au classement du championnat du monde. Car outre Hamilton, vainqueur et nouveau leader, Mark Webber a réalisé une bonne opération. Après son départ manqué (il était 7e à la fin du premier tour), l'Australien a recollé, il a profité des faits de course, notamment le petit bouchon de Button (que Vettel s'est chargé de faire sauter à sa manière) puis la faute de Kubica, très bon par ailleurs, au moment de rentrer dans son stand à l'apparition de la deuxième averse. Impeccable tout du long, l'Australien termine deuxième ce qui semble un moindre mal puisqu'il ne compte que trois points de retard sur Hamilton et s'affirme un peu plus encore comme le leader de son équipe...