L'Euro trop petit pour les Bleus

  • A
  • A
L'Euro trop petit pour les Bleus
Partagez sur :

Signe de son changement de standing, l'équipe de France n'alignera pas ses héros de Budapest de jeudi à dimanche, à Eindhoven, théâtre du 14e Euro en petit bassin. Prêts à éprouver leur nouveau statut aux Mondiaux de Dubaï (15-19 déc.), les Bleus laisseront cette semaine une équipe rajeunie, emmenée par Aurore Mongel, s'aguerrir aux Pays-Bas.

Signe de son changement de standing, l'équipe de France n'alignera pas ses héros de Budapest de jeudi à dimanche, à Eindhoven, théâtre du 14e Euro en petit bassin. Prêts à éprouver leur nouveau statut aux Mondiaux de Dubaï (15-19 déc.), les Bleus laisseront cette semaine une équipe rajeunie, emmenée par Aurore Mongel, s'aguerrir aux Pays-Bas. Souvenirs d'Eindhoven... La piscine Pietervanden Hoogenband a toutes les raisons d'inspirer l'équipe de France, elle qui deux ans après conserve l'image à jamais gravée d'Alain Bernard et de sa folle semaine des Championnats d'Europe en grand bassin. En mars 2008, à quelques mois de son titre olympique, l'Antibois explosait à la face du monde dans la cité portuaire néerlandaise au prix d'un éblouissant doublé (50-100 m), assorti de trois records du monde. Trois autres titres continentaux, mais aussi quatre médailles d'argent et trois de bronze viendront récompenser un collectif tricolore encore en gestation, terminant à l'époque deuxième nation de la compétition derrière... la Russie. Deux ans plus tard et ni Bernard, ni même aucun chef de file des Bleus ne seront cette semaine de retour à Eindhoven pour y disputer l'Euro en petit bassin de jeudi à dimanche. La France a depuis changé de statut lors d'un dernier été incandescent qui, à Budapest, l'a vu accéder en grand bassin au rang de première nation continentale pour la première fois de son histoire devant... la Russie. Un changement de statut qui oblige aujourd'hui l'équipe de France à hausser son niveau d'exigence et à éprouver ce nouveau standing non plus à l'échelle européenne, mais mondiale. "Je souhaitais cibler un objectif pour les meilleurs d'entre eux", explique Christian Donzé, le Directeur technique nationale. De Eindhoven à Dubaï, qui en fin d'année accueillera les Championnats du monde en petit bassin, organisés pour la première fois à cette période de l'année (15-19 déc.), l'encadrement tricolore a choisi d'envoyer dans le désert la crème tricolore se mesurer au monde et de ne retenir aux Pays-Bas cette semaine aucun des 21 médaillés de Budapest. Génération JOJ Même s'il évoque "une sélection affaiblie", pas d'impasse dans l'esprit du DTN, pas plus que d'équipe de France B aux Pays-Bas: "Lorsqu'une équipe de France se déplace dans quelle que compétition international que ce soit, elle a un statut à défendre, les athlètes ont un statut à défendre et ils doivent être là-bas pour performer parce qu'ils en ont les capacités. (...) Aurore Mongel n'est pas une nageuse de l'équipe de France B, elle fait partie d'une équipe de France à part entière", évoque encore Donzé au sujet de la Mulhousienne, qui participa à la moisson de 2008 avec un titre de Championne d'Europe du 200 m papillon en grand bassin. A Eindhoven, Mongel tentera de défendre sa couronne en petit bassin sur la distance, décrochée il y a un an à Istanbul, mais fera aussi figure à 32 ans en tant que doyenne d'un collectif réduit de quinze nageurs (8 dames et 7 messieurs), qualifiée par le staff d'"équipe-relais", de capitaine d'équipe. Une équipe de France rajeunie qui aura sans doute bien du mal à maintenir les Bleus dans la hiérarchie après les razzias d'Istanbul 2009 avec 10 médailles (dont 7 or) et surtout de Rijeka 2008 avec 20 médailles (dont 10 or)! L'essentiel sera ailleurs pour une jeune garde, incarnée par les médaillés des premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse, les Mehdy Metella, Ganesh Pedurand et Jordan Coelho, tous deux 18 ans, chez les garçons, et les Mathilde Cini (16 ans) ou Anna Santamans (17 ans), chez les filles, qui cherchera ses premiers repères au plus haut niveau et, annonce encore Donzé, à "aller chercher quelques podiums..." Avec le même niveau d'exigence, label France! La sélection pour Eindhoven - Dames: Mathilde CINI (Valence Triathlon), Cloé CREDEVILLE (E.S Nanterre), Sophie DE RONCHI (E.S Massy Natation), Lara GRANGEON (C.N Caledoniens), Marie JUGNET (C.N.S Vallauris), Aurore MONGEL (ASPTT Strasbourg), Alexandra PUTRA (Olympic Nice Natation), Anna SANTAMANS (Olympic Nice Natation). Messieurs: Jordan COELHO (Etampes Natation), William DEBOURGES (C.N Cannes), Sébastien FRAYSSE (S.N Versailles), Dorian GANDIN (E.S Nanterre), Christophe LEBON (C.N Antibes), Mehdy METELLA (Dauphins du T.O.E.C).