L'Etoile de Ravard

  • A
  • A
L'Etoile de Ravard
Partagez sur :

Anthony Ravard (AG2R-La Mondiale) a remporté la 41e Etoile de Bessèges, après avoir récupéré le maillot corail de leader samedi. Si Saïd Haddou (Team Europcar) a remporté la dernière étape au sprint entre Gagnières et Bessèges, Ravard a magnifiquement assuré le coup en décrochant la troisième place, afin d'assurer le gain du général.

Anthony Ravard (AG2R-La Mondiale) a remporté la 41e Etoile de Bessèges, après avoir récupéré le maillot corail de leader samedi. Si Saïd Haddou (Team Europcar) a remporté la dernière étape au sprint entre Gagnières et Bessèges, Ravard a magnifiquement assuré le coup en décrochant la troisième place, afin d'assurer le gain du général. La saison démarre bien pour AG2R, et particulièrement pour Anthony Ravard. Déjà récompensée jeudi avec la victoire d'étape de Lloyd Mondory, l'équipe française est cette fois couronnée sur l'Etoile de Bessèges, avec la victoire finale d'Anthony Ravard, qui avait repris le maillot corail de leader dès samedi, mais pointait à égalité en tête du classement général, avec Johnny Hoogerland dans le même temps et Marco Marcato à seulement deux secondes. Sous la menace directe des deux coureurs de Vacansoleil, le Français a parfaitement su tirer profit des sprints de bonifications. Une troisième place sur l'étape de dimanche entre Gagnières et Bessèges a suffi à Ravard, qui a devancé Marcato pendant que Saïd Haddou (Team Europcar) franchissait la ligne en vainqueur, au terme d'un sprint groupé. Au final, Marcato et Hoogerland sont relégués à sept secondes, tandis que Pierrick Fédrigo (FDJ) et Jérôme Coppel (Saur-Sojasun) prennent les quatrième et cinquième places du général, à respectivement 15 et 19 secondes. "Une belle récompense pour tous mes coéquipiers" A l'arrivée, Anthony Ravard pensait avant tout à ses coéquipiers au moment d'expliquer sa victoire, sur le site de son équipe: "C'est une belle récompense pour tous mes coéquipiers qui ont fait un gros boulot. Aujourd'hui, ils m'ont ramené à chaque fois que j'étais en difficulté et je n'ai eu à m'occuper que des bonifications et de mon sprint. Dans le final, j'ai calqué mon sprint sur celui de Marcato pour assurer le classement général (...) Ça fait du bien de gagner dès le mois de février et il faut continuer, pourquoi pas lors du Tour méditerranéen où l'on aura une belle équipe au départ." Le directeur sportif Julien Jurdie n'était pas moins ravi. Simplement heureux de démarrer l'année du bon pied: "Les coureurs ont été solidaires et combatifs tout au long de cette semaine. Ils ont également montré qu'ils étaient en forme physiquement. Gagner en début d'année permet de bien lancer la saison et un tel résultat est bénéfique pour l'ensemble de l'équipe (...) Il ne faut pas s'enflammer mais l'équipe sort de l'Etoile de Bessèges avec ambition et confiance." C'était bien l'objectif principal de cette course de rentrée, où les Français ont d'ailleurs globalement brillé. Les quatre dernières étapes ont ainsi été remportées par Lloyd Mondory, Samuel Dumoulin (Cofidis), Stéphane Poulhiès (Saur-Sojasun) et donc Saïd Haddou. Et la première étape a été remportée par le sprinteur de la FDJ, Yauheni Hutarovich.