L'état de Kubica fait polémique

  • A
  • A
L'état de Kubica fait polémique
Partagez sur :

Alors que Nick Heidfeld devrait être officiellement intronisé chez Lotus Renault ce lundi, Robert Kubica inquiète en Italie. Selon sa fiancée, son état se serait aggravé tant physiquement que psychologiquement, au lendemain d'une nouvelle opération d'envergure. Des nouvelles préoccupantes que l'agent du pilote polonais ne corrobore pas.

Alors que Nick Heidfeld devrait être officiellement intronisé chez Lotus Renault ce lundi, Robert Kubica inquiète en Italie. Selon sa fiancée, son état se serait aggravé tant physiquement que psychologiquement, au lendemain d'une nouvelle opération d'envergure. Des nouvelles préoccupantes que l'agent du pilote polonais ne corrobore pas. Depuis son terrible accident sur le rallye Ronde di Andora, il y a huit jours de cela, Robert Kubica avait connu une évolution si positive que le miracle d'un retour à la compétition ne paraissait en rien utopique. Jeudi dernier encore, l'intéressé lui-même n'hésitait pas à évoquer son avenir en F1, avec une niaque admirable: "Je veux revenir en piste plus fort qu'avant et dès cette année !" Quelques jours auparavant pourtant, le Polonais avait failli perdre sa main droite, si ce n'est la vie. Un contraste saisissant. Ce lundi cependant, le bilan est plus nuancé. Et les confessions faites par Edyta, sa fiancée, à la chaine de télévision polonaise TVN24, sont plutôt inquiétantes. "L'état de santé de Robert s'est aggravé sur le plan physique et psychologique", peut-on lire sur le site internet du média suscité. Suffisamment en tout cas pour que les médecins de l'hôpital Santa Corona, à Pietra Ligure, le maintiennent dans le service des soins intensifs. Une unité qu'il devait initialement quitter aujourd'hui. Vendredi, Robert Kubica avait subi une énième intervention lourde, opéré dix heures durant du pied, de l'épaule, de l'humérus et du coude droit par les chirurgiens du service orthopédique du Docteur Francesco Lanza. Son agent, Daniele Morelli, s'était alors voulu rassurant quant à la santé de son protégé. Ce lundi, ce dernier reste optimiste et nie toute dégradation de l'état du pilote polonais. "Robert va bien. Sa situation est stable, assure-t-il, cité par AUTOhebdo. Il est maintenu en unité de soins intensifs jusqu'à mercredi, date d'une nouvelle intervention sur son coude droit. Disposant d'une place dans ce service, les médecins ont préféré le garder sous surveillance."