L'Est fait vibrer les foules

  • A
  • A
L'Est fait vibrer les foules
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - L'Est a remporté le All-Star Game (141-139), devant plus de 100 000 spectateurs.

NBA - L'Est a remporté le All-Star Game (141-139), devant plus de 100 000 spectateurs. De quoi flatter un égo déjà surdimensionné ! Propriétaire mégalo des Mavericks, Mark Cuban a réussi le pari de réunir chez lui, à Dallas, la plus grande affluence jamais enregistrée pour un match de basket. Ils étaient 108 713 spectateurs présents dimanche dans le Cowboys Stadium pour assister au All-Star Game 2010, soit 30 000 de plus qu'à Detroit en 2003 pour une rencontre universitaire entre Michigan State et Kentucky. "Nous avions dit que nous organiserions la plus grande fête jamais réalisée et c'est exactement ce que nous avons fait", triomphait Cuban, rejoint à la fin du troisième quart-temps par Jerry Jones, le propriétaire des Cowboys, pour cracher son bonheur à la face du monde. Un oeil sur le parquet surélevé pour l'occasion, un autre sur l'un des deux écrans géants installés dans cette enceinte flambant neuve inaugurée l'année dernière à Arlington dans la banlieue de Dallas - deux écrans pour l'anecdote larges de 50 mètres sur 20 et donc plus grands que le terrain lui-même ! - les quelque 100 000 heureux élus ont assisté à la victoire de l'Est sur l'Ouest au terme d'un match incertain jusque dans les dernières secondes (141-139), All-Star Game qui a confirmé, en l'absence de Kobe Bryant, blessé, la prise de pouvoir de la génération 2003, celle du duo Dwyane Wade-LeBron James. Wade élu MVP Si Dirk Nowitzki (22 points) a bien tenté d'exister chez lui à Dallas, le MVP 2007 a dû se rendre à l'évidence. Dans un théâtre taillé pour les grands, D-Wade et King James, deux hommes en fin de contrat à l'issue de la saison et tauliers de la sélection US, ont assuré le spectacle, bien aidés par Chris Bosh (23 points et 10 rebonds) et Dwight Howard (17 points et 5 rebonds), dominateurs dans une raquette où Tim Duncan (3 points et 4 rebonds) ne sera passé que 13 petites minutes, poussé sur le banc par Pau Gasol (13 points ) et Kevin Durant (15 points). L'étoile de Cleveland, joueur le plus utilisé sur le parquet, a compilé 25 points, 6 passes et 5 rebonds. Mais c'est bien son compère de Miami qui a marqué ce match de son empreinte, ne ratant que quatre de ses 16 tentatives de shoot pour finir meilleur marqueur de la rencontre avec 28 points, auxquels s'ajoutent 11 passes décisives et 6 rebonds. De quoi recevoir le titre MVP de cet All-Star Game 2010, lui qui avait déjà été récompensé de cet honneur individuel lors des Finales 2006 remportées avec le Heat à... Dallas. "J'ai toujours eu ce petit zeste de chance à Dallas. Revenir ici et recevoir de nouveau ce titre, c'est très spécial pour moi", avouait l'intéressé. Une chance que n'aura pas eu Carmelo Anthony, pourtant le meilleur joueur de l'Ouest (27 points, 10 rebonds), au moment de tenter le panier de la gagne au buzzer.