L'Espagne valide son billet

  • A
  • A
L'Espagne valide son billet
Partagez sur :

Sans surprise, l'Espagne a obtenu sa qualification pour l'Euro 2012 en ne faisant qu'une bouchée du Liechtenstein (6-0) ce mardi soir à Logroño. Des doublés de Negredo et Villa ainsi que des buts de Xavi et Ramos ont permis aux Espagnols de s'offrir une promenade de santé bien prévisible. Les champions du monde, avec six victoires en autant de matches, se sont assurés de terminer à la première place du groupe I à deux journées du terme. Ils pourront défendre leur titre en Ukraine et en Pologne.

Sans surprise, l'Espagne a obtenu sa qualification pour l'Euro 2012 en ne faisant qu'une bouchée du Liechtenstein (6-0) ce mardi soir à Logroño. Des doublés de Negredo et Villa ainsi que des buts de Xavi et Ramos ont permis aux Espagnols de s'offrir une promenade de santé bien prévisible. Les champions du monde, avec six victoires en autant de matches, se sont assurés de terminer à la première place du groupe I à deux journées du terme. Ils pourront défendre leur titre en Ukraine et en Pologne. Six, le chiffre clé pour la Roja. En obtenant une sixième victoire en six matches, sur le score sans appel de 6-0 contre le Liechtenstein, les champions d'Europe se sont assurés d'être au rendez-vous l'an prochain en Pologne et en Ukraine pour défendre leur titre. Bien que placés dans un groupe par forcément évident avec la République Tchèque, l'Ecosse et la Lituanie, on n'en attendait pas moins de la part des hommes de Vicente Del Bosque, lequel devrait voir son contrat prolongé assez rapidement par la fédération espagnole, selon Marca. Si le suspense n'a pas été au rendez-vous, ce match contre le Lischtenstein n'a pas été pauvre en enseignements. Aligné d'entrée, aux côtés de Mata et Villa, Alvaro Negredo a inscrit les deux premiers buts de son équipe (33e, 37e). L'attaquant du FC Séville en a profité pour marquer des points aux dépens de Fernando Llorente et surtout de Fernando Torres, relégué en tribunes pour la première fois depuis 2006. Au milieu de terrain, Del Bosque avait comme souvent aligné le trident Xavi-Xabi Alonso-Iniesta, et les deux Barcelonais, passeurs décisifs, ont encore une fois fait parler leur créativité, Xavi en profitant également pour marquer avant la pause (44e). Entré en cours de jeu, tout comme Cesc Fabregas, Thiago Alcantara a fêté sa première sélection avec l'équipe d'Espagne. La Seleçao peut ainsi faire une croix sur le fils de l'ancien international brésilien Mazinho.