L'Espagne, c'est du lourd !

  • A
  • A
L'Espagne, c'est du lourd !
Partagez sur :

Après deux victoires face au Canada, l'équipe de France aborde son troisième match amical de sa préparation à l'Euro, mardi à Almeria, face à l'Espagne. Un gros test en perspective, notamment pour le secteur intérieur tricolore, qui va devoir se frotter à la terrible triplette composée par les frères Gasol et Serge Ibaka.

Après deux victoires face au Canada, l'équipe de France aborde son troisième match amical de sa préparation à l'Euro, mardi à Almeria, face à l'Espagne. Un gros test en perspective, notamment pour le secteur intérieur tricolore, qui va devoir faire face à la terrible triplette composée par les frères Gasol et Serge Ibaka. "40,4 points, 24,8 rebonds, 6,1 contres et 5,7 contres". Voilà, en moyenne, ce qu'a inscrit la triplette Pau et Marc Gasol - Serge Ibaka, l'an passé en NBA, tout au long de la saison. La stat, énoncée par le site du quotidien As, ne doit pas être pris au premier degré, et ces trois-là auront sans doute du mal à reproduire ce genre de performance tout au long de l'Euro lituanien. Reste qu'elle montre le poids pris par la raquette espagnole, de loin la plus effrayante du Vieux Continent. Au premier rang il y a donc Pau Gasol. En compétition internationale, le meilleur joueur du dernier Euro, en 2009, est bien souvent injouable. Par sa mobilité, sa taille (2m13), et surtout son talent balle en main, l'intérieur des Lakers est l'arme numéro un de l'équipe dirigée par Sergio Scariolo. "Pau est l'un de ses joueurs qui change la face d'une équipe", glisse le légendaire Arvydas Sabonis, sur le site de As. Scariolo: "Pau et Marc doivent vivre sur le terrain sans perdre de leurs qualités" Auparavant associé à Jorge Garbajosa, qui avait la possibilité de jouer plus à l'extérieur pour lui laisser de la place, Pau Gasol pourrait cette fois être tenté de jouer en poste 4, aux côtés de son frère. "Nous pouvons faire mal. C'est une arme à explorer, et il faut voir si c'est productif. Nous sommes un duo avec de la taille et de la qualité, même si on a quelques soucis défensifs", explique Gasol, alors que les matches amicaux vont pouvoir permettre ces essais. "Pau et Marc doivent vivre sur le terrain sans perdre de leurs qualités, sans se déranger, et ce n'est pas facile, explique le sélectionneur, sur le site de Marca. Il y aura peut-être des soucis en défense, car il y aura des joueurs plus rapides au poste 4, et ça fera un déséquilibre. C'est un problème, mais le tout reste séduisant". Reste qu'en attendant de savoir si les deux frères vont se montrer complémentaires, Scariolo dispose d'un autre atout dans sa manche, en la personne de Serge Ibaka. Ibaka: "Un rêve d'évoluer avec Pau" Tout frais naturalisé, pour avoir passé trois saisons dans le championnat espagnol, le natif de Brazzaville vient apporter sa dureté défensive, vu du côté d'Oklahoma City cette saison. "C'est vraiment un rêve d'évoluer avec Pau, l'un des meilleurs pivots de l'histoire de la NBA. Je suis vraiment fier de faire partie de l'une des meilleures équipes de l'histoire, et l'une des meilleures équipes d'Europe", explique l'ailier fort, sur le site de As. Avec ces trois-là, l'Espagne a de quoi voir venir. Mardi, les hommes de Scariolo vont d'abord passer un test grandeur nature face à la France, qui devrait de son côté aligner Joakim Noah, Kevin Séraphin, Ronny Turiaf et Boris Diaw, quatre intérieurs également estampillés NBA. Et si les Bleus parviennent à empêcher le secteur intérieur ibère de tourner, ils ne devront cependant pas oublier qu'autour d'eux, les Navarro, Calderon, Rubio ou Fernandez sont loin d'être des manchots...