L'Espagne acclame ses héros

  • A
  • A
L'Espagne acclame ses héros
@ Reuters
Partagez sur :

Les nouveaux champions du monde espagnols ont été célébrés par une foule immense à Madrid.

Les nouveaux champions du monde espagnols ont été célébrés par une foule immense à Madrid. Un véritable triomphe. C'est en masse que les supporters espagnols se sont déplacés, lundi, dans les rues de Madrid pour ovationner leurs héros sacrés, la veille, champions du monde de football en Afrique du Sud, pour la première fois dans l'histoire du football ibérique. Du haut de leur bus à impériale, les joueurs de la Furia Roja, déjà célébrés après leur victoire à l'Euro-2008, ont pu prendre la mesure du formidable engouement suscité par leur succès mondial. A travers les avenues de la capitale espagnole (sur environ 8 km), l'autobus s'est frayé un chemin au milieu de centaines de milliers de personnes venues admirer le trophée ramené au pays par leur sélection nationale. "Un million de personnes au moins", a estimé un commentateur de la télévision nationale TVE. A la conclusion du parcours, une véritable marée rouge avait envahi l'Esplanade du Roi. Une foule patiente qui a dû attendre plus longtemps que prévu sous le bouillant soleil madrilène alors que les joueurs accusaient un certain retard sur leur programme. Arrivés à l'aéroport à 14H30 au lieu de 11H30 à l'aéroport de Madrid-Barajas, les "Campeones" avaient reçu un premier aperçu de l'accueil chaleureux qui les attendait. Les félicitations de Juan Carlos et Zapatero Sous les acclamations des employés de l'aéroport, le capitaine de la Furia Roja Iker Casillas a pu brandir la Coupe du monde pour la première fois sur le sol espagnol. Après un passage à l'hôtel, place aux honneurs protocolaires : les joueurs et leur sélectionneur Vicente del Bosque ont été accueillis par le roi d'Espagne Juan Carlos et le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero au Palais Royal. "C'est un triomphe bien mérité pour une sélection exceptionnelle qui a fait vibrer le coeur de tous les Espagnols", a déclaré Juan Carlos heureux de cette victoire qui "rassemble les Espagnols et projette le nom de l'Espagne dans le monde entier". Un sentiment partagé par José Luis Rodriguez Zapatero qui a reçu les héros de Johannesburg dans les jardins du Palais Royal devant une parterre composé notamment de ministres de son gouvernement. "Vous avez fait briller la meilleure image de l'Espagne dans le monde. Cette coupe, c'est vous qui l'avez gagnée, mais elle appartient à tous les Espagnols", s'est exclamé le chef du gouvernement espagnol qui s'est vu offrir un maillot de la sélection espagnole - désormais paré d'une étoile de champion du monde - par Andres Iniesta, unique buteur de la finale face aux Pays-Bas (1-0 a.p.). Partout en Espagne, les manifestations de joie se sont multipliées depuis dimanche. Et ce n'est sûrement pas terminé. "Il faut célébrer ce titre pendant un an, a laissé entendre le tennisman Rafael Nadal, c'est quelque chose d'incroyable".