L'Espagne à la Copa America?

  • A
  • A
L'Espagne à la Copa America?
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - L'Espagne a été approchée pour remplacer le Japon lors de la compétition sud-américaine.

Après avoir été championne d'Europe et du monde, l'Espagne va-t-elle devenir championne d'Amérique du Sud ? La question prête évidemment à sourire. Et pourtant, les médias espagnols se la posent mercredi. Et pour cause, la fédération argentine, qui co-organisera la prochaine édition de la Copa America, du 1er au 24 juillet prochain, aurait demandé à la Roja de remplacer le Japon, qui a renoncé en raison du séisme qui a frappé le pays en mars. Interrogé sur la question mercredi par As, le sélectionneur espagnol Vicente del Bosque a reconnu que "la possibilité de disputer la prochaine Copa América existait" et que, "pour le moment", "cette possibilité était en discussion". "L'Espagne étudie l'invitation reçue", a conclu le coach des champions du monde.

Lundi soir, le président de la fédération espagnole, Angel Maria Villar, avait lui aussi laissé la porte entr'ouverte à une participation espagnole à la compétition, ce qui serait une première. "Nous avons dit non à d'autres occasions à la Conmebol (la confédération sud-américaine de football ndlr), mais cette fois, je vais la soumettre au conseil d'administration et nous déciderons si nous y allons", a noté Villar, ajoutant que pour sa part il serait "ravi" d'une participation espagnole à la Copa.

Cette invitation, d'autres équipes aimeraient la recevoir. Le Costa Rica, un habitué, mais également d'autres pays inattendus, comme le Canada, l'Egypte et la Nouvelle-Zélande, ont fait part de leur intérêt pour l'épreuve qui, à l'instar du championnat d'Europe des nations, se déroule désormais tous les quatre ans.

Le Japon avait participé en 1999

Avec dix pays seulement inscrits à la confédération sud-américaine, les organisateurs invitent systématiquement deux autres nations afin de pouvoir faire trois groupes de quatre pour la première phase. La logique qui prévalait lors des dernières éditions était d'inviter deux des trois grands pays de la Concacaf, la confédération d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes : le Mexique, les Etats-Unis ou le Costa Rica. Mais pour cette édition, la Conmebol avait décidé de renouveler l'expérience de 1999 en invitant le Japon. Mardi, les organisateurs espéraient toujours convaincre la fédération japonaise.

"Nous comprenons les raisons de cette décision (du forfait ndlr), mais nous apprécierions particulièrement que le Japon participe à la Copa America notamment pour une question de fraternité. C'est pourquoi nous insistons", a expliqué le président du comité d'organisation, José Luis Meiszner. De son côté, un porte-parole de la Conmebol a dit espérer que "tout serait décidé avant le 29 avril".

L'équipe finalement retenue évoluera cet été dans le groupe A face à l'Argentine, la Colombie et la Bolivie. Battue par l'Albilceleste de Messi le 7 septembre dernier, en match amical (4-1), l'Espagne pourrait donc se voir offrir une revanche plus rapidement que prévu...