L'équipe du Togo suspendue !

  • A
  • A
L'équipe du Togo suspendue !
@ Reuters
Partagez sur :

CAN - L'équipe du Togo a été sanctionnée par la Confédération africaine de football.

CAN - L'équipe du Togo a été sanctionnée par la Confédération africaine de football. La Confédération africaine de football (CAF) a décidé, samedi, de suspendre l'équipe togolaise pour les deux prochaines éditions de la Coupe d'Afrique des Nations et de lui infliger une amende de 50 000 dollars (environ 36 000 euros). Une sanction justifiée en raison "d'interférences gouvernementales", a annoncé le président de la CAF, Issa Hayatou, à l'AFP en marge de la 32e Assemblée Générale de l'organisation africaine à Luanda, en Angola où se déroule la CAN 2010. "L'intervention des autorités politiques va à l'encontre des règlements de la CAF de la Coupe d'Afrique des Nations", précise le communiqué diffusé par cette dernière. Les instances dirigeantes de la CAF accusent le gouvernement togolais d'avoir joué un rôle prépondérant dans le retrait du tournoi de son équipe nationale juste avant le début de la compétition. Le 8 janvier dernier, le bus de la délégation des Eperviers avait été mitraillé par des indépendantistes dans la région de Cabinda au nord de l'Angola. Deux membres de l'encadrement avaient ainsi connu la mort dans cette attaque revendiquée par le Front de libération de l'enclave de Cabinda (Flec) tandis que le gardien remplaçant, Kodjovi Obilalé, avait lui été gravement blessé. Dossevi : "C'est inadmissible" Une affaire qui avait rapidement pris un tournant diplomatique. Alors que la participation ou non de l'équipe togolaise avait été remise plusieurs fois en question durant les deux jours précédents l'ouverture de la CAN. Après de multiples tergiversations, le gouvernement togolais avait finalement décidé de rapatrier ses joueurs. "Les joueurs ont publiquement exprimé leur volonté de revenir à la Coupe d'Afrique des Nations pour participer à la compétition. Mais le gouvernement togolais a décidé de rappeler son équipe nationale", accuse le communiqué publié, samedi, par la CAF. Un départ qui avait entraîné la disqualification des Eperviers. Déjà touchée dans sa chair, l'équipe togolaise paie à nouveau le prix fort alors qu'un conflit larvé oppose depuis longtemps le président de la CAF au Ministre de la jeunesse et des Sports togolais, Christophe Tchao. "J'espère que le Togo va faire appel, car c'est inadmissible", a confié Thomas Dossevi à Reuters. "Quand on a décidé de prendre trois jours de deuil, la CAF a dit nous soutenir dans cette épreuve et là, ils nous enfoncent. On est un groupe de joueurs de foot qui s'est fait tirer dessus, on perd des hommes sur le plan humain et on trouve le moyen de nous sanctionner encore. Si on veut que le football togolais s'arrête, il faut nous le dire", a conclu l'attaquant togolais du FC Nantes empli de déception.