L'Egypte signe le triplé

  • A
  • A
L'Egypte signe le triplé
@ Reuters
Partagez sur :

CAN - L'Egypte remporte sa troisième Coupe d'Afrique des Nations de rang.

CAN - L'Egypte remporte sa troisième Coupe d'Afrique des Nations de rang. La flamboyante et séduisante Egypte, intraitable armada capable de passer trois buts au Cameroun en quarts de finale puis quatre à l'Algérie en demies, face au bloc défensif du Ghana, dont le but était inviolé depuis trois rencontres... L'opposition de styles entre le Ghana et l'Egypte promettait beaucoup, mais la première période est franchement décevante. Si les Pharaons ont proclamé un peu partout que le jeu était leur marque de fabrique et l'avaient d'ailleurs plutôt démontré jusqu'ici, ils ne le confirment pas au cours des quarante-cinq premières minutes, où les Ghanéens sont même les plus plaisants à voir évoluer et les plus dangereux par Gyan de loin (24e). Rien de bien transcendent cela dit et la grande finale continentale se limite surtout à un duel dans l'entrejeu. Pour les Egyptiens comme pour les Ghanéens, le vrai problème provient du manque de densité offensive, Gyan devant notamment se débrouiller seul à plusieurs reprises face à quatre ou cinq défenseurs adverses. Au retour des vestiaires, le rythme ne s'emballe pas franchement et Hassan pour l'Egypte échoue constamment à frapper de très loin (13e, 18e, 51e). Gyan frappe directement un coup franc juste au-dessus, à 28 mètres du but de El-Hadary (53e). Hassan s'écroule dans la surface mais l'arbitre ne bronche pas malgré les revendications du capitaine (71e), et l'Egypte a toutes les peines du monde à développer son jeu de passes. Gedo, un éclair dans la grisaille Les Black Stars, toujours privées de Michael Essien blessé, sont proches de forcer la différence par Gyan à deux reprises (74e, 79e) mais les Ghanéens vont payer leur manque de soutien à leur attaquant star sur une ultime attaque placée des Pharaons, peut-être la seule de la partie véritablement d'ailleurs. Nagui Gedo, meilleur buteur de la compétition, redouble en plein coeur de la défense ghanéenne pour un une-deux impeccable avec Zidan, avant d'ajuster Kingson d'une frappe enroulée impeccable vers le poteau opposé (1-0, 85e). Plus grand chose ne se passe ensuite, sans trop de surprise au vu du scénario d'un match cadenassé et rongé par la tension inhérente à une rencontre de ce type. L'expérience a clairement fait la différence en faveur des Pharaons, dont l'absence à la Coupe du monde donnera forcément une tournure paradoxale à l'évènement planétaire en Afrique du Sud. En établissant un record historique avec trois CAN d'affilée (2006, 2008, 2010) remportées avec le même entraîneur Hassan Shehata, qui établit lui aussi une première du même coup, l'Egypte est l'incontestable reine d'Afrique mais ne représentera pas son continent pour la première Coupe du monde sur le sol africain, au contraire du Ghana. Mais au moment de brandir le trophée au stade du 11-Novembre sous une pluie de cotillons, Ahmed Hassan n'en était pas à ruminer ce genre de regrets...