L'Ecosse peut-elle le faire ?

  • A
  • A
L'Ecosse peut-elle le faire ?
Partagez sur :

A en croire Andy Robinson, le sélectionneur de l'Ecosse, le XV du Chardon se déplacera dimanche à Twickenham, à l'occasion de la quatrième journée du Tournoi 2011, pour, ni plus ni moins, s'imposer face à l'Angleterre, pourtant en route vers le Grand Chelem. Un match qui verra les retours de Nathan Hines, Simon Danielli, Joe Ansbro et Rory Lawson dans les rangs écossais.

A en croire Andy Robinson, le sélectionneur de l'Ecosse, le XV du Chardon se déplacera dimanche à Twickenham, à l'occasion de la quatrième journée du Tournoi 2011, pour, ni plus ni moins, s'imposer face à l'Angleterre, pourtant en route vers le Grand Chelem. Un match qui verra les retours de Nathan Hines, Simon Danielli, Joe Ansbro et Rory Lawson dans les rangs écossais. Y a-t-il encore quelqu'un pour croire que l'Ecosse, opposée dimanche à l'Angleterre, ne recevra pas l'Italie, victorieuse à la surprise générale du XV de France samedi à Rome, le week-end prochain avec l'unique ambition d'échapper à la "cuillère de bois" sanctionnant chaque année l'équipe qui n'a pas réussi à gagner le moindre match dans la compétition ? Au moins une en la personne d'Andy Robinson, le sélectionneur du XV du Chardon, qui veut croire à un exploit de son équipe dimanche à Twickenham où l'Ecosse n'a pourtant gagné qu'à quatre reprises ces 100 dernières années, dont la dernière en 1983... "Les statistiques montrent à quel point ce serait un exploit pour l'Ecosse de gagner dimanche. Mais c'est notre intention et nous croyons fermement que nous pouvons offrir un match soutenu, intelligent et impitoyable pour gagner notre premier match du Tournoi", affirme l'ancien sélectionneur du XV de la Rose (2004-2006) dans un discours qui a tout de la méthode Coué après les trois défaites en trois matches de son équipe dans ce Tournoi. "Jouer dans des stades comme Twickenham doit nous inspirer : nous avons tout à gagner", a-t-il précisé sur le site de la fédération écossaise. "On a gagné en expérience ces deux dernières années et, même si nous sommes déçus de nos récents résultats, nous irons à Twickenham avec la détermination d'élever notre performance." Pour tenter d'y parvenir, le patron du XV du Chardon a modifié près d'un tiers de son équipe battue à domicile lors de la dernière journée par l'Irlande (18-21). Mike Blair et Nick De Luca, demi de mêlée et centre d'Edimbourg, sont relégués sur le banc, remplacés respectivement par Rory Lawson (Gloucester) et Joe Ansbro (Northampton). Johnnie Beattie et Nikki Walker disparaissent eux complètement de l'équipe, au profit des « Irlandais » Nathan Hines (Leinster), aligné en troisième-ligne, et Simon Danielli (Ulster) qui regagne son aile. "Simon Danielli et Rory Lawson ont tous les deux été à leur avantage en club ce week-end tandis que Joe Ansbro a été malheureux de rater le match contre l'Irlande sur blessure. L'expérience de Nathan Hines sera un plus pour notre troisième ligne", s'est justifié Andy Robinson. Le XV écossais: Paterson - Danielli, Ansbro, S. Lamont, M. Evans - (o) Jackson, (m) R. Lawson - Hines, Barclay, Brown - Gray, Kellock (cap) - Jacobsen, Ford, Low. Remplaçants: S Lawson, Cross, Vernon, Strokosch, Blair, Parks, De Luca.