L'avenir leur appartient-il ?

  • A
  • A
L'avenir leur appartient-il ?
Partagez sur :

Ils sont jeunes, bourrés de talent, et rêvent de devenir n°1 mondial un jour. Kei Nishikori, Milos Raonic, Donald Young, Bernard Tomic et Grigor Dimitrov devraient en toute logique poursuivre leurs progressions en 2012. Petites descriptions de ces joueurs qui pourraient bien assez rapidement frapper aux portes du top 10 de l'ATP.

Ils sont jeunes, bourrés de talent, et rêvent de devenir n°1 mondial un jour. Kei Nishikori, Milos Raonic, Donald Young, Bernard Tomic et Grigor Dimitrov devraient en toute logique poursuivre leurs progressions en 2012. Petites descriptions de ces joueurs qui pourraient bien assez rapidement frapper aux portes du top 10 de l'ATP. Kei NISHIKORI (21 ans, 25e mondial) En 2010, une sévère blessure au poignet lui avait coupé son élan. Douze matches seulement, pour trois maigres victoires, Kei Nishikori avait reculé jusqu'au 98e rang mondial. De retour à plein temps sur le circuit cette saison, le Nippon a de nouveau pu faire étalage de son talent. Joueur assez atypique, avec une prise de balle précoce facilitée par une rapidité de déplacement assez déconcertante, le Japonais a terminé l'année à la 25e place mondiale. S'il n'a pas gagné de titre, il a atteint deux finales, à Bâle et Delray Beach, ainsi que le dernier carré lors du Masters 1000 de Shanghai, il est vrai quelque peu délaissé par les meilleurs. Nishikori peut se targuer aussi de quelques victoires significatives (Djokovic, Tsonga, Fish ou encore Almagro) mais va maintenant devoir faire mieux en Grand Chelem où il n'a gagné que trois matches sur les quatre levées de 2011. Milos RAONIC (20 ans, 31e mondial) Le Canadien a réussi un début de saison fracassant. Pour sa première année complète chez les professionnels, Milos Raonic a d'abord atteint les huitièmes de finale de l'Open d'Australie avant de devenir, en février à San José, le premier joueur du Canada à glaner un titre ATP depuis Greg Rusedski en 1995. Dans la foulée, cet incroyable serveur atteignait la finale à Memphis pour boucler deux premiers mois riche en émotions. La suite fut bien moins étincelante, une blessure aux ischio-jambiers le mettant sur la touche durant trois mois après Wimbledon. De retour à l'automne, ce grand gaillard de 20 ans, un peu lourd mais d'une puissance phénoménale, a eu le temps d'atteindre le dernier carré à Stockholm. Passé de la 156e à la 31e place mondiale en douze mois, Raonic n'a sans doute pas fini de faire parler de lui. Donald YOUNG (22 ans, 39e mondial) En 2005, à 16 ans, il atteignait la place de n°1 mondial chez les juniors, devenant du même coup le plus jeune joueur à accéder à ce rang. Grand espoir du tennis américain, Donald Young a mis le temps à percer chez les grands, usant pendant de longues années ses baskets sur le circuit Challenger. Mais cette saison le déclic est survenu. Le Chicagoan, plongé dans les abîmes du classement fin 2009, a repris sa carrière en mains et a terminé la saison à la 39e place, sa meilleure marque jusque-là. Petit format pour un joueur de ce standing (1,83 m, 73 kilos), ce gaucher compense par un sens tactique très développé et un excellent jeu de jambes. Comme bon nombre de ses compatriotes, il apprécie particulièrement le ciment, surface sur laquelle il a atteint les huitièmes de finale à l'US Open et la première finale de sa carrière, à Bangkok (défaites face à Murray à chaque fois). Il lui faudra confirmer en 2012, et peut-être aussi oser mettre le pied sur terre battue. Bernard TOMIC (19 ans, 42e mondial) Il incarne la relève du tennis australien, en quête d'un grand champion depuis les exploits de Patrick Rafter et Lleyton Hewitt. Bernard Tomic possède un immense talent et un caractère bien trempé qui lui a déjà valu quelques problèmes depuis ses débuts. Sur le court, son jeu tout en douceur peut très vite se révéler un véritable casse-tête pour ses adversaires. Amoureux du gazon, comme bon nombre de ses illustres compatriotes, ce teenager a crevé l'écran à Wimbledon l'été dernier en atteignant les quarts de finale après avoir notamment collé trois sets à Söderling. Seul joueur du top 50 âgé de moins de 20 ans, Tomic doit néanmoins encore gagner en régularité. Il a le temps pour ça. Même si la presse australienne lui met déjà beaucoup de pression sur les épaules. Grigor DIMITROV (20 ans, 76e mondial) Surnommé le "Federer bulgare", c'est peu dire que le garçon suscite quelques attentes. Grigor Dimitrov est sans conteste l'un des plus talentueux joueurs du circuit. Très à l'aise techniquement, ce fan de... Federer a connu un début de saison difficile avec bon nombre d'éliminations au premier tour avant de quelque peu rectifier le tir. On se souvient de sa belle résistance face à Tsonga sur le gazon de Wimbledon où il avait pu faire apprécier sa palette de coups. Encore inconstant, comme certaines pépites à leurs débuts, Dimitrov poursuit son apprentissage du haut niveau dans l'académie de Patrick Mouratoglou. S'il franchit un cap mentalement, sa qualité tennistique devrait vite lui permettre d'entrer dans le Top 50. Vainqueur de Wimbledon et de l'US Open juniors en 2008, le Bulgare n'a qu'un seul objectif: faire la même chose chez les pros et devenir n°1 mondial.