L'Australie, la vraie !

  • A
  • A
L'Australie, la vraie !
Partagez sur :

Défaite la semaine passée par les Samoa, l'Australie a rectifié le tir, samedi, en dominant aisément l'Afrique du Sud en ouverture du Tri-Nations. Forte cette fois de son quinze type renforcé par de nombreux Reds, les rois du Super 15, la sélection de Robbie Deans s'est imposée 39-20, avec cinq essais à l'appui. Les Boks, eux, n'avaient pas les armes pour rivaliser.

Défaite la semaine passée par les Samoa, l'Australie a rectifié le tir, samedi, en dominant aisément l'Afrique du Sud en ouverture du Tri-Nations. Forte cette fois de son quinze type renforcé par de nombreux Reds, les rois du Super 15, la sélection de Robbie Deans s'est imposée 39-20, avec cinq essais à l'appui. Les Boks, eux, n'avaient pas les armes pour rivaliser. Humiliée et surprise il y a huit jours par des Samoa de feu lors d'une défaite historique concédée devant son public de Sydney (23-32), l'Australie s'est relevée samedi, sur la pelouse de ce même stade olympique, comme un seul homme. Passés par les Springboks au classement mondial après cette mémorable déconvenue, les Wallabies ont défié la hiérarchie, écrasant ces mêmes Sud-Africains avec leurs forces retrouvées. Privés de leurs Reds de Queensland, rois du Super 15, ménagés ou laissés au repos, contre les Samoans, les joueurs de Robbie Deans ont affiché leur vrai visage face à des Boks qui, eux, devaient composer avec les moyens du bord. Car les champions du monde en titre, en se privant délibérément de 21 cadres pour les deux premières levées de ce Tri Nations, n'ont manifestement pas l'intention de s'étalonner dans cette édition, à quelques semaines du Mondial néo-zélandais (9 sept.-23 oct.). La différence entre les deux sélections n'a pas tardé à poindre ce samedi, en lever de rideau du tournoi. Très vite, les Wallabies prennent le large au score, confortés dans leur ascendant présumé par deux essais signés Alexander (7e) et Ioane (10e). A la baguette, la charnière des Reds, composée de Quade Cooper, remis de ses soucis gastriques de la veille, et Will Genia, fait déjà des étincelles et les Sud-Africains, dominés en touche et malmenés dans les regroupements, sont incapables de répliquer. Si bien qu'à l'exception de deux pénalités de Steyn, le bilan à la pause de Boks défaillants sur 30 de leurs plaquages, flatteur au tableau d'affichage, n'est guère reluisant (15-6). Au retour des vestiaires, les affaires des troupes de Peter de Villiers, défaites pour la quatrième fois en cinq tests face à l'Australie, ne s'arrangent pas. En l'espace de cinq minutes, O'Connor (43e) et Moore (48e), toujours bien aidés par le tandem Genia-Cooper, corsent l'addition jusqu'à la correction (22-6, puis 29-6), la botte de ce même O'Connor, auteur de 19 points, dont 14 au pied, ne manquant pas de saler la note. Le bonus est acquis, mais Ashley-Cooper (55e) y va tout de même de sa réalisation pour illustrer mieux encore l'emprise australienne sur le match (39-6). Les deux essais transformés de Ralepele (59e) et du capitaine Smit (75e) auront certes "soigné" l'honneur des Springboks en fin de rencontre (39-20), mais l'Afrique du Sud a bel et bien pris une leçon ce samedi en Océanie. Un revers à nuancer au vu des forces en présence. Comme la défaite des Wallabies contre les Samoa la semaine passée. Pour les Boks, en déplacement dès la semaine prochaine à Wellington, sur les terres des All Blacks tout puissants, le cauchemar ne fait cependant que commencer...