L'Australie finit sur une bonne note

  • A
  • A
L'Australie finit sur une bonne note
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - Eliminés, les Socceroos ont terminé leur parcours par un succès sur la Serbie (2-1).

CM 2010 - Eliminés, les Socceroos ont terminé leur parcours par un succès sur la Serbie (2-1).Par ici la sortie. La Serbie, troisième du groupe D avant le début de la rencontre, n'avait pas vraiment le choix. Si elle voulait se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2010, elle devait à tout prix s'imposer contre l'Australie pour coiffer soit le Ghana soit l'Allemagne, qui s'affrontaient dans l'autre match du soir. Mais au lieu de montrer leur détermination à avancer dans la compétition, les Serbes ont préféré se contenter d'une prestation plutôt terne. La sanction n'a pas tardé avec une défaite logique (1-2).Si solides lors des éliminatoires, les joueurs de Radomir Antic ont manqué leur Mondial alors que certains spécialistes, dont Alex Ferguson himself, les voyaient jouer les trouble-fête. Leur seule réussite aura été de battre une Allemagne réduite à dix et affreusement maladroite devant le but (1-0). Même contre des Socceroos sans grande imagination, ce mercredi soir à Nelspruit, les Serbes ont déjoué, en se créant certes quelques occasions chaudes, mais en n'imprimant pas suffisamment de rythme aux débats.Pantelic sauve l'honneurAvec un point et une différence de buts très négative (-4), l'Australie n'avait elle pas grand-chose à gagner puisqu'elle était quasi certaine de prendre la porte. Au moins quittera-t-elle le tournoi la tête haute, avec un succès presque inespéré quand Krasic, par deux fois (5e, 12e), a bien failli ouvrir le score pour la Serbie puis lorsque Ivanovic (23e) et Zigic (34e) ont cruellement manqué d'adresse dans la finition. Mais les hommes de Pim Verbeek, même s'ils n'ont pas été géniaux balle au pied surtout sans Kewell, suspendu, ont eu un mérite: celui de ne pas lâcher. Leur persévérance a fini par payer en deuxième période, sur deux coups d'éclats.Sur le premier, Cahill est venu couper un centre devant Vidic et placer une tête qui a laissé Stojkovic sans réaction (1-0, 69e). Sur le second, c'est Holman qui, d'une frappe rasante des vingt mètres, a trompé le pauvre gardien adverse (2-0, 73e). En l'espace de cinq minutes, la Serbie a laissé échapper ses chances d'aller plus loin dans cette Coupe du monde. Et ce n'est pas le but tardif de Pantelic, opportuniste sur une frappe de Tosic repoussée dans ses pieds par le portier australien (1-2, 84e), qui a changé quoique ce soit. Les Serbes ne méritaient pas mieux dans ce groupe D. Et, malgré leur succès, les Socceroos non plus.