L'Australie en deux temps

  • A
  • A
L'Australie en deux temps
Partagez sur :

Le XV australien n'a pas manqué son entrée en lice en Coupe du monde dimanche en s'imposant largement face à l'Italie (32-6). Accrochés en première période, les Wallabies ont fait la différence après le repos en inscrivant quatre essais par l'intermédiaire d'Alexander (49e), Ashley-Cooper (54e), O'Connor (58e) et Ioane (67e).

Le XV australien n'a pas manqué son entrée en lice en Coupe du monde dimanche en s'imposant largement face à l'Italie (32-6). Accrochés en première période, les Wallabies ont fait la différence après le repos en inscrivant quatre essais par l'intermédiaire d'Alexander (49e), Ashley-Cooper (54e), O'Connor (58e) et Ioane (67e). Deuxième géant de l'hémisphère Sud à faire ses débuts dans la Coupe du monde 2011, après l'hôte néo-zélandais vainqueur des Tonga vendredi (41-10), mais avant l'Afrique du Sud opposée aux Pays de Galles ce dimanche à Wellington, l'Australie a assumé son statut de double lauréat du trophée Webb Ellis en dominant facilement l'Italie dimanche (32-6). Malgré l'ampleur du score, ce succès fut long à se dessiner pour les Wallabies. Les hommes de Robbie Deans ont en effet mis plus de quarante minutes à véritablement entrer dans leur match. Avec un score de parité à la pause (6-6), Mirco Bergamasco (38e et 40e) ayant répondu par deux fois aux deux pénalités de Quade Cooper (18e et 30e), les Transalpins ont pu croire, l'espace de quelques minutes, en l'exploit, mais ils ont toutefois déchanté dès le retour des vestiaires. Car les Wallabies se sont enfin décidés à accélérer. Et de quelle manière ! Deans: "Les Italiens défendent très bien" Sous l'impulsion de Cooper, mais aussi de l'ancien troisième ligne du Stade Français Radike Samo, de retour en sélection à 35 ans, le XV italien a pris l'eau en quelques minutes, encaissant trois essais en moins de dix minutes par Ben Alexander (11-6, 49e), Adam Ashley-Cooper (18-6, 54e) et James O'Connor (25-6, 58e). Un quatrième et dernier essai de Digby Ioane, une nouvelle fois parfaitement servi par son demi d'ouverture, vient offrir le point de bonus offensif à l'Australie (32-6, 67e). De quoi susciter la joie du deuxième ligne et capitaine James Horwill, élu homme du match: "Nous savions qu'ils essaieraient de casser notre jeu en première période et ils nous ont conduits à l'erreur. Après le repos, nous avons réussi à mettre davantage de pression. Nous avons réussi à faire avancer le ballon et à le faire passer à nos arrières, qui sont très forts lorsqu'on le leur passe. C'est bien pour moi de commencer mon capitanat de la sorte. Etre désigné Homme du match, c'est la cerise sur le gâteau, même si je pense que d'autres joueurs l'auraient aussi mérité. C'est une victoire importante et c'est super de remporter le point de bonus. Il y a une bonne concurrence dans l'équipe, avec plein de gars qui se battent pour les places. Nous pouvons aborder le match contre l'Irlande avec une certaine confiance". De son côté, le sélectionneur australien Robbie Deans n'a pas manqué de rendre hommage à l'adversaire: "Le but était de s'en sortir avec ce résultat. J'ai beaucoup de respect pour les Italiens. Ils défendent très bien et feront des dégâts à bien des équipes dans ce tournoi". Un compliment qui a dû aller droit au coeur du sélectionneur transalpin Nick Mallett, heureux de la résistance de ses hommes: "J'espérais éviter l'humiliation lors de ce match. Au bout du compte, je trouve que le résultat reflète bien la différence entre les deux équipes. Je trouve qu'on les a bien empêchés de passer la ligne d'avantage. Hélas, on a connu un trou d'air de 20 minutes en seconde période et ils ont commencé à franchir la ligne d'avantage". Désormais, la Squadra Azzurra va tenter de se rassurer la semaine prochaine face au Petit Poucet de cette poule C, la Russie.