L'Australie assure le coup

  • A
  • A
L'Australie assure le coup
Partagez sur :

L'Australie a composté définitivement son ticket pour les quarts de finale de cette Coupe du monde 2011, samedi, après sa nette victoire face à la Russie (68-22). Un succès à 10 essais, dont 3 doublés signés Barnes, Pocock et Mitchell, tandis que les Russes réussissent la performance d'inscrire trois essais. Qualifiés, les Wallabies attendent désormais le résultat d'Italie-Irlande pour connaître leur place définitive dans cette poule C.

L'Australie a composté définitivement son ticket pour les quarts de finale de cette Coupe du monde 2011, samedi, après sa nette victoire face à la Russie (68-22). Un succès à 10 essais, dont 3 doublés signés Barnes, Pocock et Mitchell, tandis que les Russes réussissent la performance d'inscrire trois essais. Qualifiés, les Wallabies attendent désormais le résultat d'Italie-Irlande pour connaître leur place définitive dans cette poule C. Sans surprise, l'Australie a validé son billet pour les quarts de finale en dominant largement la Russie (68-22) au Trafalgar Park de Nelson. Le double champion du monde a inscrit dix essais. Son adversaire a réussi la vraie performance d'en marquer trois. Malgré une bonne entame, les Russes sont vite débordés par les Australiens et leur jeu de passes après contact. La déferlante wallaby s'enclenche avec un premier essai de Barnes (7e) et elle est impressionnante. Le bonus offensif (quatre essais) est ainsi acquis après un quart d'heure de jeu (26-0, 16e): il n'y a qu'une seule équipe sur le terrain. Moins déterminés en défense qu'en attaque, les Russes inscrivent cependant leur essai grâce à un joli contre mené par Ostroushko (33-5, 34e). Les coéquipiers de Drew Mitchell, auteur d'une sublime et décisive passe à l'aveugle (36e), remettent un coup d'accélérateur juste avant la pause atteinte sur le score de 47 à 5. Les Wallabies baissent le pied en seconde période: seuls trois nouveaux essais, tous transformés par James O'Connor, excellent dans l'exercice, viennent grossir leur compteur australien. Robbie Deans enregistre même un nouveau coup dur avec la sortie sur blessure de Mitchell (53e). Alors que le jeu s'équilibre nettement, les Russes saisissent leur chance dès qu'une occasion passe. Simplikevich (60e) et Rachkov (68e), dont l'entrée en jeu a été primordiale, inscrivent deux nouveaux essais : les Ours repartent comblés de Nelson.