L'Atletico veut y croire

  • A
  • A
L'Atletico veut y croire
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE EUROPA - L'Atletico Madrid reçoit Liverpool en demi-finale.

LIGUE EUROPA - L'Atletico Madrid reçoit Liverpool en demi-finale. "Le match de jeudi, c'est tout ce que l'on a." Jose Antonio Reyes résume parfaitement l'enjeu de cette demi-finale européenne pour l'Atletico Madrid. Tout le dilemme pour les Matelassiers sera de sortir la tenue de gala réservée pour la Ligue Europa et non pas celle du championnat. Les coéquipiers de Diego Forlan restent en effet sur trois défaites de rang dont une à domicile face à Xerez, bon dernier de la Liga. On pourra toujours imaginer que les joueurs de l'Atletico avaient déjà la tête à Liverpool. Ce serait même souhaitable s'ils veulent exister face aux Reds. "Ce sera un match ouvert. Il faut y aller comme on l'a toujours fait en Ligue Europa. On s'est un peu laisser aller (en championnat) mais Liverpool, ce sera une autre histoire. Les dernières défaites en Liga ne compteront pas, nous avons beaucoup de confiance en Ligue Europa", plaide Reyes. Les Madrilènes sont persuadés de pouvoir regarder dans les yeux leurs prestigieux adversaires. Une formation de Liverpool qui brille cette saison pour son inconstance mais qui a tout de même réussi à se hisser jusque dans le dernier carré même si elle ne devrait pas participer à la prochaine Ligue des champions. Sans Agüero... ni Torres L'Atletico ne pourra cependant pas s'appuyer sur l'un de ses éléments majeurs, Sergio Agüero, suspendu, ni sur un Tiago, transfuge de la Juventus Turin, qui a rapidement trouvé sa place en milieu de terrain mais qui n'est pas qualifié pour cette compétition. Une double absence forcément préjudiciable. "C'est la même chose pour Fernando Torres car ce sont des joueurs qui font la différence. Mais à chaque fois que Liverpool a laissé Torres au repos c'était à l'extérieur, c'est pourquoi je pense que cela va davantage nous affecter", explique Quique Sanchez Flores, l'entraîneur de l'Atletico sur le site de AS. En face, Rafa Benitez ne manquerait pas de souligner combien le voyage - avec un transfert Liverpool-Paris en train, puis un Paris-Bordeaux avant d'enfin prendre l'avion pour Madrid - a été périlleux. L'entraîneur espagnol des Reds pourrait également répliquer qu'à l'inverse d'Agüero, Torres, lui, ne rejouera pas de la saison. C'est d'ailleurs la deuxième fois que l'international espagnol manque son retour au Calderon. La première fois, c'était la saison dernière en phase de poules et à l'aller comme au retour le score avait été de 1-1. Le public ne reverra donc pas 'El Nino' et ne s'en plaindra évidemment pas. Car 11 ans après la dernière demi-finale, le bouillant public du Calderon compte fermement rugir.