L'Asvel veut y croire

  • A
  • A
L'Asvel veut y croire
Partagez sur :

BASKET - En cas de succès face à Kaunas à l'Astroballe, Villeurbanne se replacerait idéalement dans la course au Top 16 de l'Euroligue.

Victorieuse face au Cibona Zagreb (71-68) la semaine passée, l'Asvel s'est relancée dans la course au Top 16. Villeurbanne a l'occasion de confirmer face à Kaunas, jeudi à l'Astroballe, lors de la 6e journée d'Euroligue.Et si l'objectif Top 16 annoncé en début de saison par Villeurbanne n'était finalement pas si farfelu ? Les quatre défaites subies par l'Asvel pour entamer sa campagne 2009-10 en Euroligue avaient rendu ce but inaccessible mais un match, remporté de haute lutte face au Cibona Zagreb la semaine passée (71-68), a suffi pour le remettre subitement au goût du jour. Car oui, en cas de succès à l'Astroballe face à Kaunas, ce jeudi soir lors de la 6e journée, les hommes de Vincent Collet seraient en position idéale pour décrocher la quatrième place du groupe A.Reste que s'imposer contre cette équipe lituanienne, qui avait martyrisé l'Asvel à l'aller (71-52), ne sera pas une mince affaire pour un groupe rhodanien toujours aussi balbutiant. "Nous étions passés à côté de notre match (en Lituanie), se souvient Aymeric Jeanneau sur le site du club. Pour faire la différence ce jeudi, l'équipe devra retrouver son intensité et sa dureté défensive. Ce sont les deux qualités qui nous manquent en ce moment. Ce n'est pas que le basket qui va nous faire gagner ce match mais la dureté et la volonté de chacun."A coeur de bien figurer face à leur publicLa volonté de chacun, voilà pourtant l'un des plus gros points d'interrogation de cette équipe, dont certains joueurs, notamment Bobby Dixon, sont critiqués pour leur manque de justesse collective. Ce match est donc pour eux l'occasion ou jamais de montrer qu'ils n'ont pas signé cet été uniquement pour briller en solo. Et pour les autres de retrouver la confiance qui leur avait permis de remporter au printemps le titre de champion de France. Qui sait si une victoire ne peut pas constituer un déclic en Pro A, où la "Green Team" a subi vendredi contre Le Mans sa septième défaite en neuf sorties ? Il serait temps, et pour le bien de tout le monde au club. En coulisses, les dirigeants ont déjà annoncé que l'idée de couper plusieurs éléments leur avait traversé l'esprit. Un succès adoucirait le climat. "Comme mercredi dernier (face à Zagreb), il faut que l'on s'impose face à Kaunas pour continuer à vivre dans cette compétition, espère Aymeric Jeanneau. Ce match peut nous servir pour la qualification alors que si on le perd, on aura peu de chances. Après la victoire de la semaine dernière, les joueurs ont à coeur de bien faire pour le public, pour le club, pour nous aussi."