L'Asvel toujours en vie

  • A
  • A
L'Asvel toujours en vie
Partagez sur :

EUROLIGUE - Au bout du suspense, Lyon-Villeurbanne a décroché sa première victoire de la saison en Euroligue face au Cibona Zagreb (71-68).

Battu lors de ses quatre premiers matches d'Euroligue, Lyon-Villeurbanne est parvenu à relever la tête mercredi face au Cibona Zagreb (61-78). Menée durant toute la rencontre, l'Asvel a renversé la vapeur dans les dernières secondes et conserve ainsi une petite chance de se qualifier pour le Top 16 européen.Même le public de l'Astroballe n'y croyait plus... On joue la 36e minute de ce match de la dernière chance en Euroligue pour l'Asvel face au Cibona Zagreb et Jamont Gordon s'élève dans la raquette villeurbannaise pour asséner, en profitant des largesses de la défense locale, un dunk cinglant qui redonne onze points d'avance aux siens (66-55). Malmenés durant toute la rencontre, les hommes de Vincent Collet semblent sur le point de craquer à nouveau et de quitter la compétition par la petite porte.C'était sans compter sur Bobby Dixon (17 points et 8 passes). Pas toujours transcendant depuis son arrivée dans le Rhône, l'ancien Manceau va prendre feu après avoir pourtant perdu un précieux ballon qui semblait condamner l'Asvel. Le meneur de poche prend ses responsabilités et inscrit sept points lors des quatre dernières minutes, menant les siens vers leur premier succès de la saison dans la prestigieuse compétition (71-68).Poursuivre sur leur lancéeDe quoi rassurer Laurent Foirest et les siens, mais pas totalement. "Ce soir on a mal joué mais on n'a rien lâché, concédait le Marseillais au micro de Sport +. Mais quand on jouera bien..." Comme souvent depuis le début de saison, la "Green Team" n'a pas pratiqué un basket de rêve, loin de là. Dernière recrue en date, Rawle Marshall ne s'est pas distingué face à ses anciens coéquipiers (4 points à 0/4 à 3 points, 4 rebonds) contrairement au jeune Bangaly Fofana (6 points, 10 rebonds), alors qu'Ali Traoré (12 points) et Kristjan Kangur (13 points) se montrés les plus efficaces, avec Ben Dewar (10 points).L'entame de la rencontre avait pourtant laissé présager le pire pour l'Asvel, puisque malgré un 4-0 initial lancé par Traoré, les Rhodaniens encaissent un 14-0 en six minutes grâce notamment à un épatant Andric (14 points). Heureusement, Dixon rallume la lumière (7-14, 7e), avant que Dewar ne limite la casse (11-18, 10e). Après un deuxième quart équilibré (15-15), les Rhodaniens vont ensuite subir la loi des Tomas et autres Rozic (15 points chacun) pour accuser près de 15 points de retard à l'entame du dernier quart (43-58). On croit l'affaire entendue mais quatre dernières minutes de folie vont donc faire chavirer de bonheur l'Astroballe. Une embellie à confirmer dès vendredi face au leader manceau et surtout la semaine prochaine lors de la réception de Kaunas, pour une nouvelle rencontre décisive.