L'Asvel toujours en rade

  • A
  • A
L'Asvel toujours en rade
Partagez sur :

Battue sur le parquet de Hyères-Toulon ce samedi lors de la 3e journée de Pro A (74-66), l'Asvel concède une troisième défaite en autant de matches. Inquiétant d'autant que les joueurs de Vincent Collet ont continuellement été derrière dans un match où ils n'ont jamais donné l'impression de pouvoir se relancer... Bien loin d'un Sluc Nancy, toujours invaincu après sa victoire face à Poitiers (76-69) et qui prend la tête du classement.

Battue sur le parquet de Hyères-Toulon ce samedi lors de la 3e journée de Pro A (74-66), l'Asvel concède une troisième défaite en autant de matches. Inquiétant d'autant que les joueurs de Vincent Collet ont continuellement été derrière dans un match où ils n'ont jamais donné l'impression de pouvoir se relancer... Bien loin d'un Sluc Nancy, toujours invaincu après sa victoire face à Poitiers (76-69)et qui prend la tête du classement. Une chance de plus gâchée. Alors que son calendrier à venir lui promet des joutes difficiles face à Nancy, Cholet et Orléans, l'Asvel s'est une nouvelle fois inclinée face à Hyères-Toulon ce samedi. Toujours dans le sillage de leurs adversaires, régulièrement à un point, les Lyonnais s'inclinent finalement de huit points au terme d'un dernier quart temps manqué où ils n'auront inscrit que douze points. Plus petit budget de Pro A avec une masse salariale trois fois inférieure à celle de l'ASVEL, les Varois auront donc une fois de plus faire craquer un collectif bien fragile. D'autant plus inquiétant que Vincent Collet soulignait cette semaine les bons entraînements réalisés après avoir tenté le choc psychologique en écartant Angel Daniel Vassalo. Mais Kim Tillie, blessé au dos vendredi, comme ses coéquipiers n'a rien pu faire, à l'image d'un Zizic auteur d'un 3/11 aux tirs. Seul Cliff Hammonds, auteur de 20 points aura longtemps tenu le navire à flot. Avant qu'une nouvelle fois, l'Asvel ne craque dans le money time... Cette soirée de Pro A était également celle des cartons à l'image du succès du Havre sur le parquet du Paris-Levallois (57-88). Sur un nuage dans le sillage d'Andrew Albicy, les Parisiens subissent ainsi un premier coup d'arrêt. Même sanction pour Strasbourg, étrillé sur son parquet par un MSB en renouveau (59-80), et mené par les 19 points de Dewar Benjamin, bien suppléé par le taulier Alain Koffi (18 points). Gravelines-Dunkerque réussit le carton du soir face à Vichy (84-48). De son côté, Roanne s'est imposé à Châlon sur Saone (83-74), grâce notamment à son trio de feu Nsonwu-Amadi, K C Rivers et Amagou Pape auteurs à eux trois de 50 des 83 points roannais. Mais le grand vainqueur reste bien Nancy. Les Lorrains, vainqueurs de Poitiers (76-69), demeurent la dernière équipe invaincue et prennent logiquement les commandes de la Pro A.