L'Asvel tient sa revanche

  • A
  • A
L'Asvel tient sa revanche
Partagez sur :

Après la déroute subie à Chalon, l'Asvel a bien réagi en l'emportant largement face à l'Elan (107-85), samedi en quart de finale retour des play-offs de Pro A. Mickaël Gelabale et ses coéquipiers disputeront donc une belle à l'extérieur, tout comme Hyères-Toulon, qui a dominé Nancy 92 à 86.

Après la déroute subie à Chalon, l'Asvel a bien réagi en l'emportant largement face à l'Elan (107-85), samedi en quart de finale retour des play-offs de Pro A. Mickaël Gelabale et ses coéquipiers disputeront donc une belle à l'extérieur, tout comme Hyères-Toulon, qui a dominé Nancy 92 à 86. Fessés à quatre reprises depuis le début de saison par l'Elan (deux fois en championnat, en demi-finale des As et mercredi lors du quart de finale aller de ces play-offs), les Villeurbannais n'avaient plus choix à l'heure d'attaquer ce match retour: battre enfin les hommes de Gregor Beugnot pour rester en vie dans cette série. Une mission accomplie par des Rhodaniens que craignait, à juste titre, l'entraîneur chalonnais: "On s'attend à une réaction d'orgueil de leur part", confiait-il ainsi, visionnaire, au micro de Sport +, avant le début de la rencontre. Un match largement remporté au final (107-85) par des champions de France 2009 qui ont presque effacé le déficit du match aller (-24) et disputeront donc la belle au Colisée mercredi. Sous les yeux de Tony Parker, ses troupes ont répondu superbement au camouflet chalonnais, à l'image d'un Mickaël Gelabale retrouvé après un match aller compliqué (14 points à la pause, 22 au final et 6 rebonds) et d'un Kim Tillie énorme en sortie de banc (21 points et 10 rebonds en 22 minutes), alors que Davon Jefferson n'a, une fois de plus, pas tremblé (31 points, meilleur marqueur du match). L'équipe de Nordine Ghrib a même failli atteindre au final les 60% de réussite aux tirs (58.8%), face à des Chalonnais emmenés par Alade Aminu (27 points et 6 rebonds) et Ilian Evtimov (19 points à 5/12 à 3 points), qui ont complètement sombré après le repos, subissant peut-être le contrecoup du premier succès de leur histoire, en Coupe de France, et de leur large victoire de l'aller. Les deux formations se rendent tout de suite coup pour coup (5-5, 2e), à l'image de Mensah-Bonsu (touché à l'épaule, il ne jouera que 9 minutes) et Jean-Baptiste Adolphe, qui reprennent où ils l'avaient laissée leur lutte intérieure digne d'un combat de rue. Et si Haynes créée le premier écart (7-12, 4e), l'Asvel recolle vite, passant même devant grâce à un 13-2 infligé à leurs visiteurs du soir (20-14). Aminu et les siens ont beau à leur tour réaliser une série (10-2) qui leur permet d'égaliser au terme du premier quart (21-21) et de repasser devant (31-34, 14e), Gelabale et l'Asvel sont diablement efficaces et coupent en tête à la pause (47-42). Hyères-Toulon comme l'Asvel Malgré deux nouveaux tirs primés de Tchicamboud et surtout Evtimov, qui en signe deux consécutivement (57-54, 22e), les hommes en vert reprennent leur marche en avant et vont complètement faire exploser les Chalonnais lors d'un troisième quart-temps où Tillie démontre que son intégration dans la liste des présélectionnés pour l'Euro, avec Gelabale, Tchicamboud et Evtimov - ne doit rien au hasard. Walsh (8 points, à 2/8 à 3 points, en 31 minutes), qui souffre toujours de la cheville, apporte lui aussi son écot et l'Asvel s'envole (82-68, 30e), malgré Blake Schilb (13 points et 7 passes). L'ultime quart est une formalité pour des Villeurbannais encore bien vivants, qui espèrent ne pas encore avoir dit adieu à l'Astroballe. Une belle, Hyères-Toulon en disputera également une après avoir fait chuter Nancy samedi soir (92-86). Déjà dans le bon tempo à l'aller (défaite 68-64 à Jean Weille), les Varois ont cette fois pris d'entrée le bon bout, emmenés par un Rick Hughes des grands soirs (29 points et 13 rebonds) et en dépit d'un excellent Stephen Brun côté nancéien (20 points à 4/9 à 3 points et 10 rebonds). Les hommes d'Alain Weisz se sont toutefois fait peur après avoir rapidement fait le trou (34-19, 15e), avant un trois points décisif de Shaun Fein dans les ultimes secondes (88-83, 39e). Comme Chalon et l'Asvel, ces deux équipes se donnent donc rendez-vous mercredi soir pour la conclusion de ces quarts de finale, d'où une seule formation, Cholet, a réussi à se qualifier à l'issue des matches retour.