L'Asvel s'enfonce à Nancy

  • A
  • A
L'Asvel s'enfonce à Nancy
Partagez sur :

Défaite la semaine passée par Paris, l'Asvel ne parvient toujours pas à relever la tête avec un nouveau revers concédé face à Nancy, vendredi lors de la 8e journée de Ligue 1 (78-68). C'est déjà la sixième défaite de la saison pour les Villeurbannais, champions en titre, qui inquiètent de plus en plus.

Défaite la semaine passée par Paris, l'Asvel ne parvient toujours pas à relever la tête avec un nouveau revers concédé face à Nancy, vendredi lors de la 8e journée de Ligue 1 (78-68). C'est déjà la sixième défaite de la saison pour les Villeurbannais, champions en titre, qui inquiètent de plus en plus.Après la défaite contre Paris-Levallois (75-77) le week-end dernier, les dirigeants de l'Asvel ont haussé le ton dans la semaine, reprochant à certains joueurs, sans les nommer, de ne pas faire assez d'efforts sur les parquets de Pro A. L'Euroligue est sans doute plus attirante pour certains d'entre eux. Toujours est-il que les Villeurbannais font jeu égal avec les Nancéiens durant le premier quart-temps (20-18). Du côté du SLUC, Akin Akingbala se montre d'entrée de jeu dans la raquette et compile six points dans les dix premières minutes. Les Cougars accélèrent à l'entame du deuxième acte et creusent un écart de sept points après un tir primé de Jeff Greer (27-20).Greer achève l'Asvel dans la dernière minuteDéstabilisés, les hommes de Vincent Collet, avec Dixon à la manoeuvre, font preuve de solidarité et parviennent à recoller au score après un 10-1 qui les relance parfaitement. Les deux équipes sont même sur un pied d'égalité au moment de retrouver les vestiaires (34-34). Le scénario se répète toutefois, Brin et Bengaber en font voir de toutes les couleurs avec tirs longue distance et dunks (49-41). Et c'est encore Dixon, pourtant pas très adroit à trois points ce vendredi (un sur six), qui permet à son équipe de revenir à hauteur (62-62). John Cox lui répond et creuse un écart que les Villeurbannais ne parviendront plus à combler (67-62).Ricardo Greer, meilleur marqueur du match, achève l'Asvel avec deux shoots extérieurs dans la dernière minute de jeu, avant que Victor Samnick (11 points avec 5/5 aux tirs), ancien joueur du SLUC, et Laurent Foirest (6 points) ne donnent un air pas trop corsé à l'addition (78-68). Villeurbanne n'est toujours pas guéri et il est grand temps pour les champions de France en titre de relever la tête.