L'Asvel retrouve des couleurs

  • A
  • A
L'Asvel retrouve des couleurs
@ Reuters
Partagez sur :

BASKET - Villeurbanne dispute dimanche la finale de la Semaine des As face à Orléans.

BASKET - Villeurbanne dispute dimanche la finale de la Semaine des As face à Orléans. Tout était réuni pour faire de cette Semaine des As un enterrement en première classe d'une Asvel chancelante en Pro A et dont on disait l'entraîneur, Vincent Collet, en sursis. Et voilà que les Verts devant leur public se retrouvent. L'entrée en matière réussi jeudi aux dépens de Gravelines n'était donc pas qu'un feu de paille et samedi, c'est Roanne qui a payé le réveil des Rhodaniens (82-73). Pour le plus grand plaisir d'un Vincent Collet, qui à l'image de son équipe, a refusé de baisser les bras. "J'avais prévenu qu'en basket la vérité d'un match n'est pas celle du lendemain. Il fallait que l'on garde l'état d'esprit de jeudi soir, mais en plus ce soir (samedi), on s'est lâché, se félicite-t-il sur le site du club. Dans le premier quart-temps, nous avons imposé notre rythme, dans le deuxième Roanne a inversé la tendance. Nous avons pu faire la différence après la mi-temps sur une grosse défense." Des attitudes et un comportement qui ne trompent pas: on ne croit pas trop se tromper à dire que cette Asvel a retrouvé la flamme. La revanche d'Orléans ? Dès l'entame, dans le sillage d'un Lukauskis très adroit – 3 sur 3 à 3 points -, les joueurs de Collet font la course en tête (15-8, 7e) et construisent ce retour sur cette adresse retrouvée à longue distance (11 sur 26). Eric Campbell (16 points, 5 sur 11, 5 rebonds) – incertain pour la finale en raison d'une blessure musculaire - et surtout Rawle Marshall (20 pts 7 sur 10, 9 rbds) auront été les deux autres locomotives offensives des locaux, qui subissaient toutefois l'impact de Dylan Page, auteur de dix points consécutivement dans le deuxième quart et concédaient un 2-12 aux Roannais juste avant la pause (43-44). C'est à ce moment que l'Asvel faisait preuve de son caractère retrouvé. Plutôt que de s'écrouler, Marshall et ses coéquipiers se relançaient de plus belle, malgré les shoots lointains de Mims au retour des vestiaires, pour reprendre l'avantage au buzzer du troisième quart (56-55). Le dernier acte sera un modèle d'abnégation pour des Verts morts de faim, à l'image d'un Marshall, symbole de ce retour en pleine lumière. "On avait besoin de cette victoire pour se relancer, commentait à l'issue de cette victoire et au micro de Sport+ un Marshall revigoré. Il fallait faire quelque chose surtout à la maison. J'étais un peu en retrait ces derniers temps, il me fallait une séquence pour ressortir de ça, mais ce soir (samedi), c'est toute l'équipe qui a bien joué. C'est une bonne opportunité de jouer à la maison, il faut en profiter." Les Villeurbannais font mieux que ça. Vainqueurs (73-82), les voilà qualifiés pour la finale de la Semaine des As ce dimanche (18h45). Une affiche qui prendra des airs de retrouvailles dans un remake de la dernière finale de Pro A face à Orléans, qui a mis fin au parcours des surprenants Vichyssois (82-67).